Cisco à l’heure européenne

Sur le thème de la gestion à l’échelle européenne, c’est Cisco qui a servi de fil directeur. Chez le spécialiste informatique, la réflexion a débuté en 2000 autour des 4 000 véhicules du parc.

- Magazine N°177
573

Il s’agissait alors d’optimiser la gestion en l’élevant au niveau européen, a rappelé Marie-Laure Tamas-Danfa, EMEAR Car Fleet Manager. Dans cette rationalisation, Cisco a été épaulé dans un premier temps par un spécialiste de l’externalisation. En parallèle, le nombre de constructeurs a été ramené de plus de trente à une dizaine.

Un changement important a eu lieu il y a quatre ans : Cisco a alors opté pour LeasePlan comme prestataire unique. Un choix atypique quand les grandes flottes préfèrent travailler avec plusieurs prestataires pour faire jouer la concurrence. Un changement important a eu lieu il y a quatre ans : Cisco a alors opté pour LeasePlan comme loueur unique. Un choix atypique quand les grandes flottes préfèrent travailler avec plusieurs fournisseurs pour faire jouer la concurrence.

Dans cette démarche particulièrement complexe, Marie-Laure Tamas-Danfa a mis en avant la nécessité de ne pas négliger la diversité des approches : « Nous ne sommes pas aux États-Unis et chaque pays
d’Europe possède son identité propre. Il n’est pas possible de tout globaliser uniformément. Il faut bien prendre en compte les mentalités et les us et coutumes de chaque marché, qui peuvent différer d’un pays à l’autre. »

PARTAGER SUR