Citroën augmente légèrement ses tarifs VP Business

La marque au double chevron surfe sur le succès de ses ventes et enrichit ses gammes dont la nouvelle C3 en Business.

871
Citroën C3
Copyright William Crozes @ Continental Productions

Dans les tarifs de Citroën, la C3 de précédente génération disparaît du catalogue et la dernière mouture prend son envol (voir notre essai de la Citroën C3). Avec de nouvelles motorisations en Business : PureTech 82 ch essence 105 g (contre 109 g jusque-là) en Feel Business (17 000 euros TTC, soit + 100 euros). En diesel, une version BlueHDI 75 ch apparaît à 83 g contre 93 g auparavant, moyennant 100 euros supplémentaires (18 800 euros en Feel Business).

On notera par ailleurs que le C3 Picasso n’est disponible que sur stock, en Business Feel Edition avec un BlueHDi 110 ch (22 700 euros), annonçant le futur C3 Aircross dévoilé au salon de Genève début mars. Le C4-Cactus s’enrichit d’une version essence avec la boîte automatique EAT6 en PureTech 110 ch Feel Business à 105 g et 21 750 euros. Dommage que le diesel n’y ait pas droit…

Fin de partie pour la C5

Et pour la C4 berline, pas d’augmentation de prix, tout comme pour le C4 Picasso et le C4 Aircross, ce Mitsubishi ASX rebadgé qui finit tranquillement sa vie cette année, Renault ayant repris le constructeur. Même « fin de vie » pour les C5 berline et break Tourer disponibles uniquement sur stock avec le BlueHDi 150 ch (32 100 euros en Business Millenium, 33 350 euros en Tourer) et le 180 ch Hydractive pour les puristes de la suspension pneumatique (35 700 euros en Business Millenium et 36 950 euros en Tourer).

Notez enfin que le récent Space Tourer en VP Business comme en VUL augmente de 200 euros sur toute la gamme. Le reste de la gamme VUL et Société (2 places) ne pas connaît pas de changement.

PARTAGER SUR