Citroën C3 : plus de confort pour 2020

Pour son anniversaire de mi-parcours, la Citroën C3, la citadine au double chevron, se refait une petite beauté mais ne change rien à ses motorisations.

1398
Citroën C3

On ne change pas une équipe qui gagne. La bien-née Citroën C3 n’a donc aucune raison de faire évoluer son design qui a marqué, il y a plus de trois ans, le renouveau stylistique de la marque. Seule la face avant est légèrement modifiée, capot et ailes avant demeurant identiques. Il faut juste souligner que les fameux « Airbumps », qui ont disparu de la plus grande C4, sont ici a contrario mis en valeur.

Un confort très en avance

Les plus grands changements se situent dans l’habitacle avec, justement, l’adoption des sièges avec des mousses plus épaisses et un meilleur soutien lombaire répondant au doux nom d’« Advanced Comfort ». Des sièges qui ont prouvé leur efficacité en confort dynamique à bord de la C4. Côté technologie embarquée, la C3 s’équipe dorénavant du freinage d’urgence en ville et de l’alerte de changement de voie ou encore de la reconnaissance des panneaux de vitesse ainsi que de la surveillance de l’angle mort.

Motorisations reconduites

Pas de changement donc pour les motorisations, toujours en 3-cylindres essence PureTech : 82 ch (128-131 g, 17 700 euros TTC en Feel Business) ; 110 ch en boîte manuelle (129-131 g, 20 450 euros en Shine Business) ou auto EAT6 (137-139 g, 21 850 euros en Shine Business). Sans oublier le turbodiesel en 1.5 BlueHDi de 100 ch (115-119 g, 20 600 euros en Feel Business). La commercialisation est prévue pour juin.

Notre dernier article sur la précédente version de la Citroën C3

PARTAGER SUR