Citroën C4 : mutation

Avec sa silhouette de SUV coupé et son design musclé, la nouvelle Citroën C4 se démarque sur son segment. Et offre une belle expérience de conduite.
3245

La Citroën C4 Cactus était jusqu’ici une des plus petites compactes du marché. Avec ses 4,36 m de long, la nouvelle C4 fait partie des plus imposantes, de quoi mieux assumer sa vocation familiale. Mais elle change aussi de registre esthétique avec un design plus « tape-à-l’œil » de crossover. Grandes roues, garde au sol surélevée, protections de carrosserie, lignes et surfaces complexes, etc. : la C4 montre ses muscles, tout en s’offrant une touche de finesse avec son pavillon plongeant vers l’arrière, clin d’œil à la GSA de l’époque. Le résultat rappelle aussi un certain Toyota C-HR. Mais la C4 se montre nettement plus conviviale avec un bel espace aux jambes pour les passagers arrière et un coffre correct de 380 l. En revanche, pas de banquette arrière coulissante pour plus de modularité.

À la place du conducteur, on profite d’une ambiance agréablement futuriste avec un volant à double méplat, un petit combiné d’instrumentation numérique rétroéclairé et une petite molette en guise de commande de boîte. Mis à part l’affichage des informations, pas très intuitif au début, l’ergonomie bien pensée donne l’impression de faire corps avec l’auto, notamment grâce aux sièges Advanced Confort enveloppants et rembourrés à souhait.

Citroën C4 : du confort

La direction légère et vive en rappel facilite les manœuvres et contribue à l’agrément de conduite, tout comme les palettes au volant pour le passage manuel des vitesses ou les trois modes de conduite (Eco, Normal et Sport). Au chapitre du confort, les amortisseurs à butées hydrauliques font leur effet. Hélas, leur travail est gâché par les jantes de 18 pouces qui provoquent des percussions sur chaussés dégradées : nids de poule et autres cahots ne sont pas aussi bien filtrés qu’avant. Le compromis de suspension de cette C4 favorise le dynamisme, bien plus que sur le C5 Aircross au confort incomparable (voir notre essai).

Côté moteur pour cette Citroën C4, le 3-cyl. PureTech de 130 ch du modèle d’essai s’est montré discret et à la hauteur, avec une sonorité flatteuse à l’accélération. Sa consommation moyenne s’est fixée à 7 l/100 km sur notre parcours. Comptez 29 300 euros en finition Shine Pour plus de sobriété et pour les gros rouleurs, des diesel BlueHDI sont toujours de la partie.

Valeurs futures
Citroën C4 PureTech 130 S&S EAT8 Shine
Énergie Essence sans plomb
Boîte de vitesses Automatique
Carrosserie Berline
Cylindrée (cm3) 1 199
CO2 (g/km) 130-132
Ch din 131
Prix neuf TTC (€) 29 300
Mois 42
Km total 60 000
Valeur reprise TTC (€) 13 733
Valeur reprise 46,87 %
Valeur vente TTC (€) 16 101
Valeur vente 54,95 %
Source : Forecast Autovista, mars 2021.

 

Citroën C4 1.2 PureTech 130 ch Shine

Moteur (cm3) 3-cyl. 1 199
Puissance/couple (ch/Nm) 131/230
Conso. mixte (l/100 km) 5,7-5,9
Émissions de CO2 (g/km) 130-134
Vitesse maxi (km/h) 200 (limitée)
0 à 100 km/h (s) 9,4
Poids à vide (kg) 1 278
Charge utile (kg) 477
Coffre (l) 380
L x l x H (mm) 4 360 x 1 834 x 1 525
À partir de (€ TTC) 29 300

Notre avis

PLUS
Design original ● Agrément de conduite ● Habitabilité arrière


MOINS
Compteur numérique peu lisible ● Visibilité arrière réduite ● Seuil de chargement haut