Citroën C4 Picasso : une boîte qui fait la différence

À l’occasion de son restylage, le C4 Picasso de Citroën s’offre une nouvelle boîte automatique EAT6 aussi douce qu’efficace. Une option vivement conseillée.

8862
Citroën C4 Picasso : une boîte qui fait la différence

Leader sur son segment en Europe, le C4 Picasso reste un véritable best-seller : l’actuelle génération a déjà été produite à 380 000 unités, autant en versions courtes que longues. Arrivé à mi-parcours après un lancement en 2013, le C4 Picasso affiche désormais une face avant remaniée, des optiques arrière à effet 3D ou encore une peinture bi-ton en option.

À bord, on retrouve l’élégante planche de bord aux lignes fluides, avec un système de double écran maintenant dissociés. Cela permet, par exemple, d’afficher la navigation en haut et les commandes de climatisation en bas. L’ergonomie « tout tactile et digitale », avec ses nombreux menus ou les boutons au volant, peut intimider au premier abord. Mais l’on s’y habitue vite.

Au volant, le conducteur et le passager avant profitent de l’immense pare-brise panoramique qui peut se prolonger par un grand toit vitré pour une luminosité totale dans l’habitacle. Seul bémol, la visibilité sur les côtés peut être gênée par les double-montants de pare-brise, pourtant minces.

Le confort au rendez-vous

 Le confort reste de très haut niveau avec un excellent filtrage des irrégularités de la route, une bonne isolation acoustique et un comportement efficace. Mais la plus belle surprise vient de la transmission automatique à 6 rapports EAT6 qui remplace l’ancienne boîte pilotée ETG6, trop lente et dépassée par la concurrence. Celle-ci représentait pourtant 45 % des ventes, c’est dire si la demande pour l’automatisme compte sur ce segment.

Grâce à cette boîte développée avec le japonais Aysin, le C4 Picasso offre un réel plaisir de conduite sans peser sur la consommation. On regrette juste la petite commande située derrière le volant qui manque de précision et semble fragile.

Sur notre version BlueHDi de 150 ch, cette boîte concilie douceur, nervosité et performances. Mais elle se marie aussi parfaitement avec la motorisation essence 3-cylindres PureTech de 130 ch, moins chère et à peine plus énergivore (115 g/km de CO2 contre 112 g). Dans tous les cas, le surcoût de 1 200 euros TTC vaut largement le coup.

Le C4 Picasso se met aussi à la page avec des options telles que le régulateur de vitesse adaptatif, la lecture automatique des panneaux, l’alerte de vigilance, le maintien actif du véhicule dans la file et la surveillance des angles morts. De quoi revenir dans la course à partir de 37 000 en version BlueHDI 150 EAT6 Shine.

Notre avis

PLUS
Boîte EAT6 idéale • Design toujours à la page • Aménagement/confort


MOINS
Commande de boîte • Assises arrière étroites • Organisation complexe des commandes

Citroën C4 Picasso BlueHDI 150 EAT6 Shine
Moteur (cm3) 1 997
Puissance/couple (ch/Nm) 150/370
Conso. mixte (l/100 km) 4,3
Émissions de CO2 (g/km) 112
Vitesse maxi (km/h) 207
0 à 100 km/h (s) 10,2
Poids à vide (kg) 1 476
Charge utile (kg) 804
Coffre (l) 645/704
L x l x H (mm) 4 602 x 1 826 x 1 638
À partir de (€ TTC) 37 000
Valeurs futures
Citroën C4 Picasso BlueHDi 150 S&S EAT6 Shine
Énergie Diesel
Boîte de vitesses Automatique
Carrosserie Monospace
Cylindrée (cm3) 1 997
CO2 (g/km) 112
Ch din 150
Prix neuf TTC (€) 35 800
Mois 42
Km total 100 000
Valeur reprise TTC (€) 14 184
Valeur reprise 39,6 %
Valeur vente TTC (€) 16 627
Valeur vente 46,4 %

Source : Forecast Autovista, novembre 2016.