• Mots clés connexes
  • SUV

Citroën C5 Aircross : le confort avant tout

Citroën vient de révéler la version européenne de son C5 Aircross. Un SUV compact qui mise d’abord sur son confort pour se différencier de la concurrence.

3976
Citroën C5 Aircross

On connaissait déjà un peu le Citroën C5 Aircross puisqu’il est commercialisé et fabriqué en et pour la Chine depuis septembre 2017. En Europe, il est assemblé à l’usine PSA de Rennes La Janais à partir de la même plate-forme EMP2. Une plate-forme bien connue chez Peugeot pour servir de soubassement au roi du segment en France, le 3008. D’ailleurs, ce C5 Aircross partage au moins 60 % de ses pièces (groupes motopropulseurs et autres pièces cachées) avec son frère badgé du lion ainsi que, cela ne vous aura pas échappé, avec le Grandland X de Opel.

Identifiable entre mille

Et pourtant, malgré ses nombreux croisements génétiques, ce nouveau SUV compact de Citroën de 4,50 m de longueur (1,84 m de largeur pour 1,67 m de hauteur) est immédiatement assimilable aux autres modèles de la marque, c’est volontaire. C’est, en quelque sorte, la version XXL du récent C3 Aircross mais avec plus de classe et moins de clinquant que ce dernier (voir l’essai).

Ses rondeurs et sa ceinture de caisse haute atténuent le côté massif de la face avant à double étage, symbole du renouveau stylistique de Citroën. C’est donc une belle réussite. Et l’on retrouve à l’intérieur les mêmes « marqueurs » du double chevron dont cette planche de bord horizontale et taillée au carré, bien plus « sexy » que celle du Peugeot 3008… et sans ce petit volant de l’iCockpit si déroutant.

Un confort assez bluffant

Et pour avoir pu rouler au volant de ce nouveau Citroën C5 Aircross, non seulement la position de conduite et l’agrément de conduite paraît supérieur mais surtout, le confort des suspensions est assez bluffant, amortisseurs à butées hydrauliques progressives obligent. Cet amortissement livré de série et étrenné avec succès par la C4 Cactus (voir l’essai) se double des sièges à haute densité de mousse, qui offrent réellement un accueil moelleux et un maintien ferme, y compris latéralement. Un confort haut de gamme et signé Citroën, livré en série.

La marque insiste aussi beaucoup sur l’habitabilité de son SUV pour conquérir la clientèle qui abandonne le monospace mais tient encore à sa modularité. Les 3 sièges arrière de taille identique sont coulissants sur 15 cm, inclinables et escamotables ‒ au risque de réduire la largeur dévolue à chaque passager ‒ et font varier la capacité du coffre de 580 à 720 l sous le cache-bagages. En position « 2 places avant », l’emport atteint 1 630 l.

Les prix en septembre prochain

Pas de surprise pour les motorisations reprises intégralement de la gamme Peugeot 3008 avec, au lancement en décembre prochain, le 1.5 BlueHDi de 130 ch en BVM ou BVA, et le 2.0 BlueHDi de 180 ch avec la boîte automatique EAT8. En essence, on retrouve aussi les PureTech 130 ch et le 180 ch en boîte manuelle ou auto. La version hybride rechargeable sera dévoilée au Mondial de Paris à la rentrée pour une commercialisation un an plus tard ; le salon sera aussi l’occasion de révéler les prix et grammages de CO2.

Citroën C5 Aircross

 

PARTAGER SUR