Citroën DS3 : résolument post-moderne

Alors que Mini ou Fiat ressuscitent de vieilles icônes, Citroën choisit résolument de se tourner vers le futur avec sa DS3. Et, pour ne rien gâcher, cette version «Coupé» de la récente C3 est séduisante, en plus d’être agréable à conduire.

- Magazine N°157
409

Si l’appellation DS regarde vers le passé, le style de cette citadine de 3,95m de longueur est bien plus contemporain avec un soupçon de séduction autant masculine que féminine. Surtout, la personnalisation des couleurs (38 teintes), des intérieurs (12 décors de planche de bord) et même du toit avec des stickers suivant des «collections» lancées tous les ans sera bien plus «tendance» que les séries limitées Mayfair chez Mini. Citroën signe donc aussi un bon coup marketing et souhaite créer un engouement qui se traduirait par de bonnes ventes, pour moitié en conquête… Et une valeur de revente élevée ?

 

Outre son design très réussi, la Citroën DS3 offre un style intérieur accueillant, joyeux et également valorisant. L’assemblage de la planche de bord est très satisfaisant, la finition des contreportes et des différents équipements dégagent ensemble une atmosphère très «premium», la marque Citroën préférant parler, selon son jargon, de « distinctive et selective ».

 

Vraie polyvalente

 

Au volant, on retrouve le châssis de la Peugeot 207 mais en plus confortable pour le réglage des suspensions, et moins «pointu» pour le ressenti en conduite sportive. C’est volontaire pour bien faire la différence avec la Mini, plus raide et directive en sensation, et la Fiat 500, qui procure également une moindre sensation de confort sur la route. En tout état de cause, la polyvalence de cette «petite» voiture est donc assurée.

 

Pour son lancement, la DS3 reprend la palette traditionnelle des motorisations du groupe PSA avec trois essence (1.5 VTi 95/ 120 ch et THP 150 ch) et deux 1.6 HDi 90/110 ch. Citroën voulant positionner sa dernière création en haut du panier, seule la version THP de 150 ch était disponible à l’essai. Reste que malgré toutes ses qualités, elle n’est pas vraiment destinée aux utilisateurs professionnels qui lui préféreront l’offre en diesel. Si nous nous référons au fonctionnement du 1.6HDi 90 ch de son aînée C3, l’agrément de conduite et les prestations seront en effet au rendez-vous pour cette motorisation. Il sera aussi très intéressant de mesurer le potentiel d’économie du 1.6 HDi 90 ch à 99 g (au même tarif) ainsi que de la version Start&Stop à 95 g prévue fin 2010. Nous y reviendrons.

 

Notre avis

Bien

  • Séduction du style
  • Agrément de conduite
  • Choix moteur  s diesels.

 

A revoir

  • Stop&Start fin 2010
  • Assises basses.  
PARTAGER SUR