Citroën ë-Jumpy Hydrogen : une nouvelle version hydrogène

Le fourgon 100 % électrique Citroën ë-Jumpy va se convertir à l’hydrogène en adoptant une pile à combustible associée à une batterie rechargeable. De quoi augmenter son autonomie à 400 km.
1702
Citroën ë-Jumpy Hydrogen

Citroën dévoile son ë-Jumpy Hydrogen, un futur modèle qui associe un système de pile à combustible à une batterie lithium-ion de 10,5 kWh. Le groupe Stellantis avait en effet annoncé le 31 mars dernier la commercialisation de véhicules utilitaires électriques à hydrogène pour la fin de l’année (voir la brève). Un moyen d’augmenter l’autonomie à 400 km, contre 230 ou 330 km pour les versions à batterie (50 ou 75 kWh), et de faire le plein d’hydrogène en trois minutes seulement, comme sur les modèles diesel. Pour la marque aux chevrons, « la technologie hydrogène répond aux usages des 8 % d’entreprises qui ont besoin de faire des trajets supérieurs à 300 km par jour ou n’ont pas le temps de recharger leur véhicule en journée. »

Le meilleur des mondes

Ce Citroën ë-Jumpy Hydrogen adopte trois réservoirs d’hydrogène en fibre de carbone (700 bars). Ils sont implantés sous les sièges avant près de la batterie, laquelle n’est utilisée que dans les phases d’accélérations ou de forte déclivité. Elle permet également d’offrir 50 km d’autonomie supplémentaire lorsque les réserves d’hydrogène sont épuisées. À noter que cette petite batterie a la capacité de récupérer l’énergie à la décélération et au freinage, et de se recharger automatiquement grâce à l’électricité produite par la pile à combustible à hydrogène. Elle peut également se recharger sur une borne dédiée aux véhicules électriques.

Disponible en deux longueurs, 4,95 m et 5,30 m, le Citroën ë-Jumpy Hydrogen sera produit en Allemagne à Russelsheim, dans une usine Opel transformée en centre de recherche et développement. Les premières livraisons aux clients flottes sont prévues à l’automne prochain.