Citroën en dit plus sur son SpaceTourer

La marque aux chevrons a dévoilé quelques éléments techniques ainsi qu’une partie des motorisations de la version VP de son futur VUL, développé conjointement avec Peugeot et Toyota. Revue d’effectifs.

1285
Citroën en dit plus sur son SpaceTourer

Quelques mois après l’annonce d’un futur VUL commun au groupe PSA et Toyota, Citroën a présenté les premiers éléments de son utilitaire léger, dans sa version VP, le 4 février. Reposant sur une nouvelle plate-forme modulaire issue de l’EMP2, déjà utilisée sur les C4 Picasso et Grand C4 Picasso, ce véhicule, nommé SpaceTourer sera disponible en trois versions distinctes. Pour Citroën, « ces trois silhouettes et les possibilités d’aménagements intérieurs apportent une nouvelle réponse aux usages des « tribus » familiales ou amicales, mais aussi des professionnels ».

Dans le détail, sa modularité lui permet d’avoir deux valeurs d’empattements (2,92 m et 3,27 m), mais aussi deux portes à faux arrière (0, 80 m et 1,15 m). Leur combinaison permet ainsi de proposer trois longueurs : XS à 4,60 m (inédite sur le segment) associée à l’empattement court, M à 4,95 m et XL à 5,30 m associée à l’empattement long.

5 moteurs diesel et 4 versions disponibles !

Du côté des motorisations, Citroën fait le pari d’une offre 100 % diesel au travers de cinq déclinaisons de son bloc BlueHDi dont voici les valeurs pour la version XS :

  1. BlueHDi 95 BVM : 5,5 l/100 km et 144 g/km de CO2
  2. BlueHDi 95 S&S ETG6 : 5,2 l/100 km et 135 g/km de CO2*
  3. BlueHDi 115 S&S BVM6 : 5,1 l/100 km et 133 g/km de CO2
  4. BlueHDi 150 S&S BVM6 : 5,3 l/100 km et 139 g/km de CO2
  5. BlueHDi 180 S&S EAT6 : 5,8 l/100 km et 151 g/km de CO2*

Le SpaceTourer bénéficiera en plus d’une ligne d’échappement constituée d’un catalyseur d’oxydation, d’un module SCR (Selective Catalytic Reduction), positionné en amont du filtre à particules, pour transformer par injection d’Adblue* (mélange d’eau et d’urée) jusqu’à 90 % des oxydes d’azote (NOx), en vapeur d’eau (H2O) et en azote (N2), et d’un filtre à particules additivé.

Du côté des finitions, le VUL bénéficiera de quatre versions à son lancement : les versions Feel et Shine, destinées aux particuliers et proposées en trois longueurs et disponibles en 5, 7 ou 8 places, mais aussi la finition Business, proposé en trois longueurs et disponible de 5 à 9 places. Cette version au style valorisant est principalement destinée aux professionnels du transport de personnes. Enfin, le modèle Business Lounge proposé en deux longueurs M et XL, et disponible en 6 ou 7 places, se destine à un usage professionnel (voitures avec chauffeur, transport de personnalités, etc.).

PARTAGER SUR