Citroën Oli concept : une vision post-automobile

Citroën a présenté son nouveau concept Oli ce 29 septembre 2022 à Paris. Un engin branché, décalé et ultra-fonctionnel, conçu pour une mobilité durable.
1406
Citroën Oli concept
Le nouveau concept-car Citroën Oli. © Citroën

Plus qu’une voiture, le concept Oli se veut un manifeste pour Citroën. La marque aux chevrons veut ainsi dépasser les codes traditionnels de l’automobile et répondre aux nouveaux besoins de la mobilité. Tout cela en cultivant son capital sympathie. Outre son design à contre-courant, qui intrigue notamment avec son pare-brise vertical, le concept Oli (ou all-ë) se veut surtout un engin essentiel et fonctionnel. Il s’inspire visiblement de son aïeule la 2CV.

Sa carrosserie se compose de matériaux recyclés et recyclables, à la fois robustes et faits pour durer. Oli assure une autonomie de 400 km. Un chiffre rendu possible grâce à un poids plume (1 000 kg), une consommation moyenne réduite de 10 kWh/100 km et une vitesse limitée à 110 km/h. Compatible avec la charge rapide, il peut recharger sa batterie de 20 à 80 % en seulement 23 minutes. Et lorsqu’il est à l’arrêt, l’engin reste utile grâce à la technologie V2X. Celle-ci redirige l’électricité stockée vers un bâtiment, un accessoire ou un réseau électrique.

Citroën Oli : le concept-car aux vies multiples

Loin des formes aérodynamiques qui priment dans l’automobile, Oli joue sur des plans verticaux et horizontaux. Fabriqués en carton alvéolaire recyclé, les panneaux de capot, de toit et de plancher de coffre sont plats. Les roues hybrides, en acier et aluminium, se chaussent de pneus durables et intelligents Eagle GO, développées en collaboration avec Goodyear. L’habitacle, conçu comme une boîte, reçoit des sièges à dossier en maille et un plancher lavable, ainsi que des matériaux légers et interchangeables. La planche de bord peut aussi afficher des informations sur toute sa largeur.

Ce Citroën Oli concept s’adresse autant aux particuliers qu’aux professionnels, et se prête ainsi à différents modes de consommation : location, autopartage, mono-possession, etc. À l’instar de la Citroën AMI, il a été pensé comme un objet de mobilité, capable de supporter plusieurs cycles de vie. Il peut ainsi être remis à neuf, amélioré et réparé facilement, avant d’être entièrement recyclé dans une logique d’économie circulaire. Cette approche, ainsi que certains éléments de design, devraient, selon Citroën, se retrouver sur de futurs modèles de série de la marque.