Cityscoot : une flotte de 6 000 scooters en 2018

Après une levée de fonds de 40 millions d'euros, le spécialiste européen du scooter électrique en libre-service Cityscoot a pour ambition de renforcer son offre à Paris et à Nice, et de conquérir de nouvelles villes pour atteindre les 6 000 deux-roues en service dès 2018.

1696
Cityscoot
(c) Cityscoot

Dès fin mai, Cityscoot va ainsi déployer 1 750 scooters supplémentaires en région parisienne, portant la flotte à 3 400 véhicules, soit « un scooter disponible en moyenne à moins de 100 m » selon la start-up. Et ce, à peine deux ans après le lancement du service dans la capitale.

En parallèle, 500 scooters seront mis à disposition fin mai à Nice où le service est en cours d’expérimentation depuis le 28 février 2018. Une « nouvelle métropole française » devrait également accueillir les scooters Cityscoot. Au total, le loueur ambitionne d’opérer 6 000 deux-roues d’ici la fin de l’année, et d’atteindre une flotte de 10 000 véhicules dès 2019. Afin de soutenir sa croissance, l’entreprise – qui compte déjà 150 salariés en CDI –, prévoit recruter 200 personnes supplémentaires.

Des arguments pour séduire les collectivités

Mais pour atteindre ses objectifs, Cityscoot va devoir séduire les collectivités. L’opérateur souligne ainsi les mesures mises en place pour la sécurité des conducteurs : vitesse bridée à 45 km/h, service fermé de minuit à 7 h du matin et formation offerte aux nouveaux utilisateurs. La nouvelle génération de scooter dispose en outre de trois niveaux de puissance, dont le plus élevé sera réservé aux utilisateurs confirmés.

En parallèle, la société finalise une « charte de bonnes pratiques » qui sera partagée avec les collectivités. À travers ce document, Cityscoot s’engagera à « responsabiliser les utilisateurs quant aux règles de stationnement en vigueur », financer l’enlèvement des véhicules accidentés ou mal garés, et à informer en amont les villes de ses intentions de déploiement.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Enfin, Cityscoot mise sur la fibre environnementale des collectivités : ses véhicules de maintenance et de recharge des batteries amovibles des scooters sont 100 % électriques. Et pour bien faire passer le message, l’opérateur a financé en octobre 2017 une étude menée par le cabinet 6t selon laquelle « un utilisateur sur cinq utilise le service en remplacement d’un mode de transport polluant ».