Civaux : l’électrique oui, l’autopartage non !

Si le CNPE de Chooz a opté pour l’autopartage électrique, un site nucléaire d’EDF a retenu une tout autre solution. En effet, Civaux (86), « la jumelle de Chooz », comme le rappelle Emmanuel Pédrono, responsable de la communication du site, a fait le choix d’initier ses salariés à l’électrique avec un système plus traditionnel.

- Magazine N°218
919
Civaux : l'électrique oui, l'autopartage non !

Partant du constat que les heures d’arrivée sont les mêmes mais que les heures et les points de départ des salariés peuvent différer, le CNPE de Civaux a noué un partenariat avec l’alliance Renault-Nissan. Grâce à cet accord, les employés bénéficient d’offres de LLD préférentielles sur les modèles électriques de ces constructeurs. Le système a séduit 60 salariés et les volumes engagés ont encore permis d’améliorer l’offre.

53 Leaf et sept Zoé ont ainsi été louées par les salariés et contribuent, chaque année, à éviter le rejet de 112 t de CO2. Le CNPE a lui déployé, en complément, deux autres véhicules, sans compter les 29 salariés possédant déjà une voiture électrique avant le lancement de l’offre.

Mais la démarche ne s’arrête pas là. « Les prestataires qui pénètrent sur notre site ont tous l’obligation de rouler en électrique », précise Emmanuel Pédrono. Un effort qui représente 14 véhicules.

Autre initiative environnementale du CNPE de Civaux, la mise en place d’une flotte en propre de 37 véhicules électriques. Constitué de Citroën Berlingo et C-Zéro, de Nissan e-NV200, de Citélec Brandt Motors, de Peugeot iOn ou encore de Renault Kangoo Z.E., ce parc est mis à disposition par la centrale pour les déplacements professionnels sur le site et hors de celui-ci.

Au total, le site de Civaux regroupe 140 modèles électriques, sans oublier six navettes autonomes électriques Navya Arma pour assurer les trajets des salariés sur le site de 220 hectares.

PARTAGER SUR