CO2 : Renault veut une vraie Rupture

Renault vient de préciser sa stratégie en matière de véhicules propres. Le constructeur français annonce miser désormais sur une véritable rupture en matière d’émission de CO2.

- Magazine N°146
465

« Déjà dans le Top 3 en termes d’émissions moyennes de CO2, Renault vise le leadership en Europe », explique-t-il. Pour cela, les projets mécaniques de la marque s’inscrivent dans deux directions : l’électrique et le thermique, mais toujours pas d’hybrides.

Ainsi Renault annonce s’engager dans les moteurs électriques avec le développement de modèles 100 % électriques qui ne génèrent aucune émission de CO2 lors de leur utilisation. Dans ce domaine, il a pour ambition de « s’imposer comme leader dans la diffusion de masse des véhicules électriques ». Pour ce faire, l’Alliance Renault-Nissan développe actuellement une gamme complète de groupes motopropulseurs 100 % électrique, dont la puissance oscillera entre 50 kW et 100 kW (70 ch et 140 ch). C’est dans ce sens que Renault travaille aussi à identifier les besoins de mobilité urbaine constitué notamment par les clients effectuant chaque jour des allers-retours domicile – travail, « les «commuteurs» urbains, pour lesquels le véhicule électrique constitue une solution efficace ». De même, cette ambition dans le tout électrique oblige Renault et Nissan à orienter leurs recherches dans la maîtrise de la technologie des batteries lithium-ion notamment dans le cadre d’une joint-venture élaboré entre Nissan et NEC. Enfin, Renault indique porter aussi ses efforts sur l’examen des nouveaux modes de consommation (forfait mensuel, paiement de service à la demande, etc. ) appliqués dans de nombreux secteurs d’activité et applicables à l’automobile.

Les développements des motorisations thermiques ne sont pas pour autant oubliés. Il en va ainsi des moteurs essence TCe «modulaires» de 90 ch à 115 ch qui anticipent le passage aux normes Euro 5 et Euro 6, lequel rendra les motorisations essence plus attractives, mais aussi du moteur diesel 1. 6 dCi 130. Ce futur moteur de 1,6 l de cylindrée développant à son lancement une puissance de 130 ch sera lancé en 2011. Ses émissions de CO2 seront réduites de 25 g par rapport à un diesel actuel de 1. 9 l. Couvert par plus de 15 brevets Renault, ce moteur sera le coeur de gamme du segment C (Mégane) ainsi qu’une motorisation clé pour le segment D et les fourgons.

PARTAGER SUR