Dossier - Objectifs 2022 : plus vert et moins cher

Collectivités : mutualisation et réduction du nombre de véhicules

Verdir les flottes, c’est bien, mais c’est encore mieux si ce verdissement peut contribuer à l’objectif de baisse des coûts. Un objectif d’autant plus difficile à atteindre avec des véhicules électriques plus chers à l’achat et bien souvent en TCO. Face à ce constat, les collectivités misent sur le partage des véhicules et parfois sur l’externalisation.
- Magazine N°274
1473
À la tête d’une flotte de 1 420 véhicules légers, la Métropole de Lyon compte seize sites fonctionnant en autopartage avec 285 véhicules en pool. D’ici fin 2022, huit nouveaux sites devraient passer à l’autopartage, pour un total de 350 véhicules en pool.
À la tête d’une flotte de 1 420 véhicules légers, la Métropole de Lyon compte seize sites fonctionnant en autopartage avec 285 véhicules en pool. D’ici fin 2022, huit nouveaux sites devraient passer à l’autopartage, pour un total de 350 véhicules en pool.

Au sein des collectivités, l’électrification massive des flottes amène à la question des coûts et du TCO des véhicules. « L’acquisition de véhicules électriques pèse sur les investissements mais on s’y retrouve grâce aux économies sur les prix de l’énergie et sur l’entretien, beaucoup moins onéreux. En outre, ces véhicules n’ont que peu de pièces en mouvement. Ils ne tombent donc jamais ou quasiment jamais en panne », avance Thierry Gaudineau, directeur de la propreté urbaine et du parc roulant pour la mairie de Cannes. Une ville à la tête de 448 véhicules dont 46 véhicules électriques, soit 15 % du total des berlines et 31 % des fourgonnettes...

Dossier - Objectifs 2022 : plus vert et moins cher