Comment tout savoir sur sa flotte avec GE Fleet Services

GE Fleet Services aide ses clients à piloter leurs parcs en ligne. iManage est en effet le nouveau logiciel qui va permettre de construire des tableaux de bord, déterminer des critères d’analyses, expliquer plus finement les alertes. Tout ceci à l’échelle européenne en agrégeant les éléments fournis par chaque filiale au niveau européen.

- Magazine N°122
542

Cette prestation est actuellement en cours de lancement et complètera les fonctions de e-Report. Tout gestionnaire qui se pose quotidiennement ces questions lancinantes : « combien me coûte ma flotte ? sur quels postes suis-je en dépassement de budgets ? quels sont les bons et les mauvais élèves de ma société en Europe ? » trouvera désormais des réponses en quatre clics maximum grâce à ce nouvel outil. L’utilisation de iManage est particulièrement simple. La vue globale du parc (par pays ou région, par marque, répartition des coûts par poste, calendriers des fins de contrats) est obtenue dans une première phase dite de contrôle, à travers 15 indicateurs. « C’est dès cette première étape que le gestionnaire peut distinguer les anomalies en fonction des seuils d’alertes qu’il aura définis », explique Arnaud Equinet en charge de ce projet.

Obtenue par un nouveau clic, la phase dite d’analyse aide le gestionnaire à comprendre le problème qu’il aura identifié. Pourquoi, par exemple, les budgets d’huile ont été dépassés alors que la car policy prévoit un forfait ? Quels sont les pays mauvais élèves de la classe ? Des graphiques lui donnent «la clé», et lui permettent surtout de comparer les performances dans le temps et par régions.

Une fois identifiée, l’anomalie pour être traitée doit faire l’objet d’une décision. Un nouveau clic permet d’afficher les véhicules ou les contrats qui détériorent les performances. Le gestionnaire a la possibilité de travailler sur les rapports à l’écran ou de les exporter sur Excel, souligne Arnaud Equinet.

Et c’est déjà le temps de l’action avec le dernier clic. Tous les éléments sont à la disposition du gestionnaire de parc qui n’a plus qu’à engager ses préconisations pour remédier aux problèmes que le logiciel iManage a clairement mis en lumière.

Développé auprès de quinze clients européens, une dizaine de grands comptes fonctionnent en pilote depuis quelques mois. L’intérêt d’iManage réside dans sa capacité à stocker les milliers de données sur 3 ans.

Cette prestation sera proposée avec trois niveaux de prix : 150 euros jusqu’à 100 voitures,300 euros HT jusqu’à 499 unités et , enfin,750 euros pour les flottes de plus de 500 véhicules. En regard des économies de temps générées, ces prix ne semblent pas exorbitants. « Pour atteindre les niveaux d’analyses que nous leur offrons avec iManage, les gestionnaires de parcs devraient y consacrer deux jours pleins par semaine », rappelle en effet Arnaud Equinet. « Or, les fleet managers ne mobilisent que 6 % de leur temps à l’analyse et au contrôle de leur parc. »