La communauté urbaine du Havre s’équipe en bornes de recharge

La communauté métropolitaine du Havre se met à la recharge avec l’installation de 478 bornes de 22 kW et 56 bornes de 150 kW.
5995
Lcommunauté urbaine du Havre recharge
© Ubitricity

Pour sa recharge électrique, la communauté urbaine du Havre (76) avait lancé un AMIC, un appel à manifestation d’intérêt concurrente. C’est Ubitricity Shell Recharge, fabricant et exploitant de solutions de recharge, qui l’a emporté. Cette AMIC prévoyait ainsi l’implantation de 434 bornes de recharge de véhicules électriques sur le territoire. « La communauté urbaine doit jouer un rôle d’impulsion et cette décision traduit notre volonté de démultiplier rapidement l’offre de bornes de recharge sur tout le territoire », a justifié Édouard Philippe, président de la communauté urbaine et maire du Havre.

534 bornes de recharge pour la communauté urbaine du Havre

Ce projet prévoit l’implantation d’au moins deux bornes par commune de la communauté urbaine du Havre. Cet été, l’opérateur, filiale à 100 % du groupe Shell, commencera ainsi par remplacer 22 bornes déjà implantées par la communauté urbaine. La mise en service de 370 points de charge se déroulera à l’été 2023 et le reste l’année suivante. Sur l’ensemble de ces bornes, 478 seront en courant alternatif de 22 kW. Et 56 fonctionnent en courant continu de 150 kW pour des recharges rapides.

Les tarifs proposés seront de 0,39 euro par kW pour les bornes de 22 kW et de 0,56 euro par kW en charge de haute puissance. « Pour fluidifier l’accès à ce nouveau service, après rechargement, les usagers devront payer de 0,09 à 0,12 euro par minute de stationnement supplémentaire », indique la communauté urbaine. Les paiements se feront par carte bancaire ou téléphone portable. Toutes les bornes seront accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR). En outre, les prises s’adapteront à tous les véhicules.

« En combinant l’expérience d’Ubitricity en matière de conseil aux villes sur la recharge aux offres de Shell, nous pouvons offrir davantage de solutions qui permettent à un plus grand nombre de conducteurs de passer aux véhicules électriques », estime Daniel Kunkel, P-DG d’Ubitricity. Qui projette pour son entreprise d’autres collaborations avec des villes de France et d’Europe.