Communautés urbaines : grouper l’achat de véhicules écologiques

Il est désormais courant de voir figurer dans les programmes des municipalités et dans la pratique de leurs services des objectifs liés au développement durable. A fortiori, la préoccupation devient celle des communautés de communes dont le poids ne cesse de croître.

- Magazine N°138
513

Ainsi, l’Association des Communautés Urbaines de France, regroupant 14 villes, dont Bordeaux, Dunkerque, Lille, Nancy, Le Mans, Lyon, Marseille et Strasbourg, a publié fin 2007 sa charte intitulée « Les communautés urbaines engagées pour un développement durable ». Passant de la théorie à la pratique, fin février 2008, les communautés ainsi réunies ont lancé un groupement spécifique de commande en vue de l’achat de 600 véhicules propres. Les villes engagées dans ce processus déclarent vouloir faire en sorte que leurs achats soient «exemplaires» sur le plan :

« – des gaz à effets de serre pour lutter contre le réchauffement climatique ;

– des polluants comme les oxydes d’azote, gaz précurseurs de l’ozone ;

– des particules émises, sources importantes de pollution dans nos agglomérations ;

– mais également des déchets que constituent ces véhicules en fin de vie. » Le cahier des charges devait comporter outre les critères techniques (nombre de places, volume de chargement, autonomie, sécurité), des critères exigeants de performance environnementale, notamment en matière d’émission de CO2 soit de 120 à 135 g par kilomètre selon les catégories de véhicules (fourgonnette, petite citadine et berline compacte) a annoncé l’association.

L’objectif est que les premiers véhicules soient livrés dans les derniers mois de 2009. La démarche devrait faire école, l’association déclarant que les communautés concernées opèrent « en partenariat avec l’association Eurocités pour parfaire le cahier des charges et inciter les grandes agglomérations européennes à s’inscrire, elles aussi, dans cette démarche. Ce partenariat se traduira par un lancement d’appels d’offres coordonnés par les différentes agglomérations européennes sur la base d’un cahier des charges commun. »

PARTAGER SUR