Conducteurs multi-accidentés : éviter la récidive

Au sein des flottes, un petit nombre de personnes peuvent concentrer l’essentiel de la sinistralité. Comment prendre en charge ces conducteurs « à risque » ? Voici quelques entreprises qui ont choisi de cibler particulièrement cette population. Avec comme méthode des formations spécifiques et des entretiens, et comme objectif la responsabilisation.

- Magazine N°197
823
Conducteurs multi-accidentés : éviter la récidive

C’est la règle des 80/20, estime Frédéric Follie, responsable hygiène et sécurité du groupe chimique et pharmaceutique Bayer : « Sur les trois dernières années, nous avons constaté qu’une proportion assez faible de conducteurs était responsable de 30 à 35 % de la sinistralité globale du réseau. » Heureusement, les accidents sont le plus souvent minimes, modère le responsable. Ce qui ne doit pas amener à négliger ces « multi-accidentés », bien au contraire : « Statistiquement, ce sont les conducteurs les plus susceptibles d’avoir des accidents graves », poursuit Frédéric Follie.

Repérer les conducteurs à risque

Pour suivre ces conducteurs,...

PARTAGER SUR