Conduite autonome : BMW construit un centre de simulation

BMW investit 100 millions d’euros dans la construction d’un centre de simulation de conduite. Il servira au développement de la technologie de conduite autonome.

1559
BMW investit dans un centre de simulation de conduite

Dans le quartier de Milbertshofen, à Munich, le centre de simulation de conduite construit par le groupe BMW prend forme. Commencé mi-août, ce bâtiment offrira la possibilité de tester virtuellement des systèmes avancés d’aide à la conduite et des concepts d’affichage et de contrôle. La technologie de conduite autonome y sera notamment développée.

« Faire entrer la route dans le laboratoire »

Afin de répondre aux exigences des essais de systèmes de conduite automatisée, deux simulateurs seront mis en place. D’abord, le simulateur haute dynamique reproduira des manœuvres, un freinage complet et une accélération forte. Ensuite, le simulateur haute-fidélité représentera simultanément les mouvements longitudinaux, transversaux et rotatifs d’un véhicule. Ainsi, des situations de conduite urbaine seront reproduites sur une zone de 400 m² afin d’améliorer les capacités de réponse des véhicules. Un écran de projection et une simulation sonore complèteront ce scénario et feront vivre au conducteur une expérience réaliste de la conduite autonome. En testant des systèmes d’affichage il sera aussi possible d’analyser le risque de distraction du conducteur. Ce simulateur de conduite servira de lien entre le contrôle fonctionnel des composants du véhicule et le contrôle routier des systèmes complets. Pour les ingénieurs de BMW, il s’agira de « faire entrer la route dans le laboratoire. »

Le centre de simulation BMW se trouvera sur le campus BMW FIZ

 

Le campus BMW FIZ accueillera le centre de simulation

Le groupe BMW désigne la conduite autonome comme un élément indispensable de sa stratégie future. Estimée à 100 millions d’euros, la construction du centre de simulation sur le campus de développement BMW FIZ est une étape dans l’agrandissement de ce dernier. En effet, le groupe prévoit d’ici 2050, une croissance de 50 % de ce campus. 14 simulateurs seront construits sur une superficie de 11 400 m² et 157 personnes y seront employées. Des ingénieurs de développement, des pilotes d’essai professionnels, mais aussi des clients interviendront pour tester la fiabilité fonctionnelle et la facilité d’utilisation des véhicules autonomes. C’est en 2020 que BMW Group Research prévoit de commencer à y travailler.

PARTAGER SUR