Conduite autonome : des niveaux de 1 à 5

Il n’y a pas une conduite autonome, mais des conduites autonomes qui se déploient par paliers. Aussi distingue-t-on cinq niveaux d’autonomie, des aides à la conduite à l’autonomie au sens strict. Mais si le véhicule autonome est bel et bien en route, il reste encore du temps et de l’argent avant qu’il ne se libère complètement de son conducteur.

- Magazine N°250
999
Navette autonome Navya
Navette autonome Navya

Le niveau 1 de l’autonomie est ce que l’on connaît déjà depuis des années avec des véhicules équipés d’un régulateur de vitesse adaptatif : l’automobile freine et accélère seule (actions longitudinales), mais la direction reste assurée par le conducteur (actions latérales).

Le niveau 2 est atteint aujourd’hui par de nombreux véhicules : ce niveau ajoute un contrôle latéral automatisé mais qui accompagne l’action du conducteur. Le volant donne ainsi les corrections nécessaires pour suivre sa file sur l’autoroute, mais dans le même temps un capteur s’assure que le conducteur a toujours les mains sur le volant. Ce qui est obligatoire pour respecter...