Conduite électrifiée : une nécessaire formation

Former les collaborateurs à la conduite des véhicules électrifiés permettrait de réduire la consommation d’énergie, voire d’équilibrer les coûts par rapport au thermique. Mais alors que les flottes se mettent aux électrons, il reste à convaincre leurs gestionnaires des bienfaits d’une conduite « décarbonée », sans oublier d’impliquer les conducteurs.
- Magazine N°273
656
Conduite formation
© metamorworks-shutterstock

La voiture électrifiée constitue, à coup sûr, une des pistes d’avenir du déplacement automobile, avec 2040 en date butoir pour la fin des ventes de véhicules thermiques. Dans une dizaine d’années, l’engin électrifié sera donc devenu la norme.

En conséquence, nombre de flottes font évoluer car policy et catalogues de véhicules pour faire place à des « wattures », soit des engins propulsés par le watt et non plus par de la vieille essence. Cette révolution est en marche. Mais les gestionnaires de flotte sembleraient encore réticents à former leurs conducteurs à des véhicules plus « compliqués » que les anciens modèles thermiques.

Quelle...

PARTAGER SUR