Conduite : les parents montrent le mauvais exemple

En préalable à une campagne de sensibilisation lancée cet été, l’association Attitude Prévention pointe une dégradation des comportements de conduite des parents devant leurs enfants.

1476
Conduite parents

Pour appuyer ce constat, l’étude menée par Attitude Prévention s’appuie sur plusieurs chiffres tirés d’une étude sur les comportements de conduite de plus de 1 000 parents.

Au volant d’une voiture en présence de votre/vos enfant(s), vous est-il déjà arrivé, ne serait-ce qu’occasionnellement, de…
Rappel total Hommes Femmes 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45 ans et plus
Base 939 446 493 8 269 450 212
Vous emporter contre d’autres usagers 63 % 63 % 63 % 68 % 64 % 62 % 62 %
Dépasser les vitesses autorisées 61 % 66 % 56 % 41 % 59 % 62 % 62 %
Conduire en étant fatigué(e) 59 % 62 % 56 % 58 % 64 % 57 % 57 %
Conduire plus de deux ou trois heures sans faire de pause 53 % 66 % 41 % 58 % 49 % 54 % 57 %
Utiliser votre téléphone portable pour passer/recevoir des appels 37 % 40 % 35 % 54 % 42 % 37 % 32 %
Utiliser votre téléphone portable pour envoyer/lire des textos ou des e-mails 29 % 29 % 30 % 54 % 34 % 31 % 19 %
Conduire en ayant consommé plus de deux verres d’alcool 17 % 22 % 13 % 25 % 17 % 18 % 16 %
Passer au feu rouge ou de ne pas respecter un stop ou une priorité 14 % 16 % 12 % 57 % 14 % 15 % 9 %

Source : étude Attitude Prévention. 939 individus interrogés.

Ainsi, en 2017, 89 % des parents interrogés ont reconnu avoir eu un comportement inadapté au volant en présence de leurs enfants, contre 74 % en 2013. Voici les comportements listés par l’enquête : 63 % des sondés se sont déjà emportés contre d’autres usagers (42 % en 2013) ; 61 % ont déjà dépassé les vitesses autorisées (35 % en 2013) ; 59 % ont déjà conduit en étant fatigués (25 % en 2013) et 53 % ont déjà conduit plus de deux ou trois heures sans faire de pause (27 % en 2013). À noter que pour 26 % des conducteurs, les excès de vitesse dépassent les 20 km/h.

Mauvaise conduite : alcool et portable

Autre donnée soulignée par l’étude : 17 % personnes ont déjà conduit en ayant consommé plus de deux verres d’alcool ; ce chiffre s’élevait à 7 % en 2013.

Mais l’évolution la plus notable concerne le téléphone portable : 43 % des sondés l’ont déjà utilisé au volant, contre 17 % en 2013. Dans 37 % des cas pour passer/recevoir des appels, et dans 29 % pour envoyer/lire des textos ou des e-mails.

« Sur les cinq années d’étude, l’ensemble des comportements à risques est en hausse, mais dans des proportions différentes. L’utilisation du portable au volant augmente ainsi de 153 % en cinq ans, que ce soit pour passer/recevoir des appels ou pour envoyer/lire des textos », confirme l’étude.

Conduite parents

Comportements de conduite : quelles justifications ?

L’étude poursuit : « Les raisons données pour expliquer ces comportements dangereux évoluent également au fil des années. Ainsi, les parents sont aujourd’hui plus conscients de leur vulnérabilité lors de la conduite en état de fatigue ou sous l’emprise de l’alcool. Le maintien de ces comportements se justifie donc par des motifs ʺpratiquesʺ : être à l’heure, hâte d’arriver… »

Pour le téléphone au volant, la principale justification reste de « profiter des feux rouges ou bouchons pour écrire des textos ou e-mails (52 % en 2017). Les vitesses autorisées, quant à elles, sont le plus souvent dépassées par inattention (52 %) », conclut l’étude.

Cette enquête a été menée par OpinionWay du 21 au 26 juin 2017 auprès de 1 004 parents ayant au moins un enfant de moins de 15 ans.

Conduite parents

Notre dernier dossier sur la sécurité routière.

PARTAGER SUR