Confinement : quels commerces restent ouverts dans le secteur automobile ?

Comme lors du premier confinement, l’ouverture de certains commerces dits « non essentiels » restent autorisés. Commerces d’équipements, de réparation et d’entretien automobiles… Retrouvez une liste exhaustive de ce qui est encore ouvert.

1067
confinement commerces ouverts
Photo d'illustration (C) F. Muhammad Pixabay

La liste des commerces dits « non essentiels » autorisés à être ouverts pendant le confinement est parue dans le décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020. En effet, un second confinement généralisé a débuté ce vendredi 30 octobre, conformément à l’annonce publique d’Emmanuel Macron du 28 octobre.

La liste des commerces ouverts pendant le confinement

Selon l’article 37 du décret, les commerces autorisés à maintenir leurs activités sont les suivants :

  • Les garages pourront assurer leurs services aux véhicules automobiles, engins et matériels agricoles, motocycles et cycles. À savoir :
  • Les réparations : mécanique, électrique, électronique, carrosserie, peinture, sièges de voiture
  • La maintenance : contrôle technique
  • L’entretien : le remplacement des pneumatiques, des pare-brise et des vitres, le lavage, le lustrage, la vidange, le montage de pièces et accessoires
  • Le dépannage-remorquage (dépannage suivi ou non de remorquage pour réparation)
  • Magasins d’équipements automobiles (vente de pièces auto et accessoires)
  • Stations-service tels que les commerces de détail de carburants et de combustibles en magasin spécialisé, les boutiques associées à ces commerces pour la vente de denrées alimentaires à emporter, hors produits alcoolisés, et les équipements sanitaires aux usagers de la route
  • Établissements de location et de location-bail de véhicules automobiles
  • Refuges et fourrières

Les conditions à respecter pour les établissements

Attention, ces établissements sont autorisés à accueillir du public seulement pour les livraisons et les retraits de commandes. Ainsi les concessions automobiles pourront recevoir les clients ayant commandé un véhicule. Pour rappel, ces clients devront être munis de leur attestation avec cette case cochée : « Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle […] le retrait de commande et les livraisons à domicile ».

Des inégalités de traitement dénoncées par le CNPA

Le Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA) a déjà dénoncé une inégalité de traitement des stations-service et des petits commerces face à la grande distribution, dans un communiqué du 30 octobre. En effet, les stations-service ont l’interdiction de vendre de l’alcool durant le confinement, contrairement à la grande distribution. Or c’est grâce à ces ventes d’alcool que « les stations-service réalisent jusqu’à 40 % à 50 % de marge, signale le CNPA. Tandis que l’activité de lavage peut assurer jusqu’à 20 % à 30 % de la marge dans les petits commerces ». Le CNPA a appelé les pouvoirs publics à revoir leurs mesures afin d’aider les distributeurs de carburants à surmonter le second confinement.

 

PARTAGER SUR