30 millions d’euros pour le stockage d’énergie et une mobilité « zéro fossile »

Le Conseil de l’innovation a décidé de financer à hauteur de 30 millions d’euros le développement du « stockage de l’énergie haute densité pour une mobilité ʺzéro fossileʺ ».

1090
vdn group
(c) VDN Group

Le Conseil de l’innovation, en charge du déploiement de la feuille de route gouvernementale sur l’innovation, a notamment pour mission de choisir des « Grands défis ». Ces derniers seront financés à hauteur de 150 millions d’euros par le Fonds pour l’innovation et l’industrie (FII), créé en janvier 2018 et abondé par des cessions d’actifs et des apports en titres de plusieurs industriels, dont Engie, Renault, EDF et Thales.

Le 13 décembre dernier, le conseil a décidé d’attribuer une dotation de 30 millions d’euros à un nouveau défi, à savoir le « stockage de l’énergie haute densité pour une mobilité zéro fossile ». Le conseil veut ainsi favoriser le développement et l’utilisation de technologies de stockage d’énergies alternatives aux énergies fossiles, notamment les batteries et l’hydrogène, en cherchant à les adapter aux différents types de véhicules.

En effet, « les énergies et puissances nécessaires varient fortement en fonction des applications et de leur profil d’utilisation (rayon d’action, vitesse, charge utile), a commenté le Conseil de l’innovation. L’objectif final est d’être en mesure de proposer pour industrialisation des sous-systèmes à forte valeur ajoutée pour le développement de véhicules routiers, ferroviaires, marins ou aéronautiques à propulsion ʺzéro-fossileʺ. » Reste maintenant à savoir comment et à qui seront reversés les 30 millions d’euros attribués.

PARTAGER SUR