Hydrogène : 80 nouvelles stations pour le Japon d’ici 2021

11 sociétés ont annoncé la création du consortium « Japan H2 Mobility » (JHyM) dont l’objectif est d’accélérer le déploiement de stations et de voitures hydrogène au Japon.

1609
Consortium Japan H2 Mobility
(c) Japan H2 Mobility

Créé le 20 février dernier, le consortium aura pour rôle de centraliser les investissements des gestionnaires d’infrastructures et de sociétés privées, et les subventions du gouvernement japonais.

« Cette alliance, réunissant pour la première fois des investisseurs financiers aux côtés de développeurs d’infrastructures et de constructeurs automobiles, participe à la construction d’un modèle économique pérenne de l’hydrogène, indispensable pour réussir la transition vers une société décarbonée », a commenté François Darchis, directeur du groupe Air Liquide.

Parmi les membres, on retrouve sans surprise Toyota, Nissan et Honda, mais aussi les groupes pétroliers japonais JXTG Nippon Oil & Energy Corporation et Idemitsu Kosan, ou encore des gestionnaires d’infrastructures dont le français Air Liquide, avec Toyota et la Development Bank of Japan Inc. pour principaux investisseurs. Ensemble, ils disposent déjà d’un capital de 50 millions de yens (environ 382 000 d’euros) et sont à la recherche de nouveaux membres.

De 80 à 900 stations sur tout le territoire entre 2021 et 2030

Les sommes réunies serviront à financer le déploiement de nouvelles stations hydrogène, opérées par des membres du consortium. L’objectif consistera également de réduire les coûts en standardisant les équipements. En ligne de mire : la construction de 80 stations d’ici 2021 afin d’alimenter un parc de 40 000 véhicules.

Le projet s’inscrit dans la feuille de route stratégique du gouvernement japonais pour l’hydrogène. Celle-ci vise notamment le déploiement de 40 000 véhicules hydrogène et la construction de 160 stations d’ici 2020, et de 200 000 véhicules et 320 stations d’ici 2025. Le consortium, lui, voit déjà plus loin, puisqu’il prévoit d’atteindre un réseau de 900 stations d’ici 2030.

Les 11 membres du consortium Japan H2 Mobility : Toyota Motor Corporation, Nissan Motor Co. Ltd., Honda Motor Co. Ltd., JXTG Nippon Oil & Energy Corporation, Idemitsu Kosan Co. Ltd., Iwatani Corporation, Tokyo Gas Co. Ltd., Toho Gas Co. Ltd., Air Liquide Japan Ltd., Toyota Tsusho Corporation, Development Bank of Japan Inc.