Continental s’intéresse au pissenlit

Une étude récente a révélé que le pissenlit pouvait produire une gomme d’une qualité comparable au latex.

- Magazine N°168
427

Du coup, le pissenlit pourrait devenir l’une des principales sources de caoutchouc. Continental s’est attaché à développer l’idée en collaboration avec un consortium composé d’instituts de recherche et de partenaires industriels, afin de transformer le concept en produits de marché. L’intérêt est de combler un défaut majeur du latex : ce dernier provient en grande partie de l’hévéa, espèce présente principalement en Asie du Sud-Est et qui ne peut répondre à une demande mondiale supérieure à l’offre. L’enjeu est de taille pour le fabricant allemand dont les pneus sont composés souvent de plus de 40 % de caoutchouc.