COP23 : Honda fournit deux navettes hydrogène

Deux Honda Clarity Fuel Cell servent de navette pour la COP23 à Bonn en Allemagne. Une façon de mettre en lumière la technologie hydrogène.

2595
COP23 Honda Clarity Fuel Cell
Honda Clarity Fuel Cell

La COP23, conférence annuelle de l’ONU sur les changements climatiques, 23e du nom donc, s’est ouverte à Bonn le 6 novembre dernier. Et l’hydrogène, comme source d’énergie, est au cœur des débats pour un futur décarboné dans les transports. Durant deux semaines, voitures et bus alimentés à l’hydrogène seront mis à disposition des visiteurs pour assurer les déplacements entre les différents sites de réunion et de conférences.

C’est, pour Honda et son vice-président Seiji Kuraishi, l’occasion de renforcer un engagement dans la pile à combustible à hydrogène avec la mise à disposition de deux navettes, en l’occurrence des Clarity Fuel Cell (voir l’article). Mais aussi de participer, en tant que membre fondateur, à la deuxième réunion annuelle du Conseil de l’hydrogène.

15 millions de véhicules à hydrogène en 2030

Créé à Davos en janvier dernier, ce Conseil est une initiative mondiale de 18 patrons de l’industrie, des transports et de l’énergie pour définir une vision commune sur la transition énergétique et l’hydrogène. Une première étude de ce Conseil prévoit d’ailleurs plus de 15 millions de voitures à hydrogène sur les routes en 2030 (voir le document).

Membres du Conseil de l’hydrogène : Air Liquide, Alstom, Anglo American, Audi, BMW, Daimler, Engie, General Motors, Honda, Hyundai, Iwatani, Kawasaki, Plastic Omnium, Royal Dutch Shell, Statoil, The Linde Group, Total et Toyota.