Coronavirus covid-19 : les réseaux demandent un report des dates de contrôle technique

Plusieurs réseaux de contrôle technique ont appelé le gouvernement à suspendre les agréments de leur centre pendant la durée du confinement et à reporter les dates de contrôle et de contre-visite de 40 jours.

1928
Controle technique
Source : CNPA

Plusieurs réseaux de contrôle technique – parmi lesquels Dekra, Autosur et Autosécurité – ont signé une lettre ouverte adressée au ministre des solidarités et de la santé Olivier Véran. Ils demandent une suspension officielle des agréments centre et contrôleur pendant la période de confinement, ainsi qu’un report des dates de contrôle technique et de contre-visite de 40 jours.

« Les automobilistes qui doivent passer leur contrôle technique ou leur contre-visite, par peur de se voir verbaliser par les nombreuses forces de l’ordre déployées, continuent de se déplacer dans les centres alors même que vous les avez sommés de rester confinés pour limiter la propagation du Coronavirus 19, arguent-ils. Sans clarification de la part des autorités, de nombreux centres restent ouverts avec des contrôleurs qui effectuent leur travail la peur au ventre. »

Plusieurs centaines de centres étaient ainsi ouverts le 20 mars, alors que l’État a suspendu par arrêté l’accueil du public dans la majorité des établissements jusqu’au 15 avril 2020 (voir notre brève).

Or, « nous n’avons actuellement clairement pas les moyens de protéger les salariés de nos centres de contrôle technique ni les automobilistes pour lutter contre la propagation du virus : pas de gants, pas de gel et nous devons contrôler des véhicules remplis de germes », alertent les réseaux.

« Nous comprendrions aisément que quelques centres par département soit réquisitionnés pour effectuer les contrôles des véhicules de santé et autres véhicules nécessaires pour faire appliquer les directives actuelles (gendarmerie, ambulance, pompiers), précisent-ils, mais aidez-nous à limiter le trafic dans nos centres. »

PARTAGER SUR