Coronavirus : les flottes face à l’épidémie

Avec l’épidémie de coronavirus, les mesures de confinement prises en France et ailleurs pour lutter contre sa propagation n’ont pas épargné les flottes automobiles. Qu’il faille continuer à rouler ou gérer des véhicules à l’arrêt, voici un aperçu des défis auxquels ont été confrontés plusieurs responsables de parc durant le premier mois de confinement.

- Magazine N° avril 2020
1139
Coronavirus masque

Pour les flottes des entreprises et de collectivités, l’entrée de la France en confinement le 17 mars à midi a signé l’arrêt de la circulation. Mais un certain nombre de véhicules assurant des activités essentielles continuent à rouler. C’est le cas en particulier dans les secteurs de la santé et du transport routier de marchandises, comme pour Minute Pharma, spécialiste de la livraison aux officines (voir le témoignage).

Les flottes publiques restent également sur les routes. Ainsi, à Lyon, environ un tiers du parc de la ville assure des missions essentielles (voir le témoignage). À Paris, plusieurs services continuent à tourner : ramassage...

PARTAGER SUR