Covid-19 – Hichem Bardi, Engie Solutions : « Nous préparons les plans de reprise d’activité »

Durant le confinement, les gestionnaires de flotte d’Engie Solutions restent disponibles en télétravail pour les équipes qui continuent à circuler sur le terrain. Et ils préparent d’ores et déjà des plans de reprise d’activité, tout en travaillant sur des sujets de fond comme le verdissement du parc.

- Magazine N° avril 2020
1135
engie cofely issy
© Ville d'Issy

Hichem Bardi est gestionnaire de flotte chez Engie Solutions.

Quels ont été les effets des mesures de confinement sur l’activité de la flotte ?

Notre activité a diminué car nous sommes tributaires de nos opérationnels et de nombreux chantiers sont arrêtés. Nous avons seulement quelques véhicules d’astreinte et les véhicules travaillant sur les chantiers indispensables (hôpitaux, réseaux d’eau chaude et d’eau froide, etc.) qui continuent à circuler. Il y a donc moins de questions des conducteurs, moins d’accidents, moins de pertes de papiers et de cartes carburant, etc. Nous avons également stoppé deux opérations importantes : la livraison des véhicules neufs et la restitution des anciens véhicules. Il n’est en effet plus possible de les réaliser car nos partenaires distributeurs ont fermé leurs garages.

Comment avez-vous adapté la gestion de la flotte ?

Nous avons mis en place assez rapidement plusieurs mesures suite à l’annonce du confinement. Conformément aux directives du groupe Engie, toutes les personnes en ayant la possibilité se sont mises en télétravail. Au sein du service de gestion de flotte Engie Solutions, nous nous étions organisés en amont et avions équipé tous nos collaborateurs avec des ordinateurs et des téléphones portables. Nous avons appris à travailler à distance tous ensemble et restons 100 % disponibles. L’important pour moi, en tant que manager, est de garder un lien quotidien avec toutes les équipes afin de s’assurer que tout va bien.

Comment assurez-vous la maintenance des véhicules ?

Nous avons travaillé avec les loueurs, les constructeurs et les réseaux sur leurs plans de continuité d’activité afin de pouvoir réaliser l’assistance et la maintenance de tous nos véhicules qui travaillent sur des chantiers indispensables. Nous avons ainsi référencé tous les garages à même de recevoir des véhicules, sachant que la situation évolue régulièrement avec la réouverture de nouveaux garages. Nous communiquons régulièrement cette liste aux patrons des services au cas où ils en auraient besoin. S’il y a des contrôles techniques à réaliser, nous informons les conducteurs des centres où ils peuvent les réaliser pour ne pas prendre trop de retard.

De manière générale, nous communiquons régulièrement avec les équipes pour les informer des dispositions mises en place. Nous avons aussi rédigé une procédure de nettoyage pour les véhicules transférés d’un collaborateur à un autre. Charge ensuite aux opérationnels de vérifier que ce nettoyage est bien effectué, généralement par un prestataire.

Quelles sont les activités en interne avec vos équipes ?

Nous travaillons également sur des sujets de fond, en particulier le verdissement de notre parc. Nous avons plus de temps pour mener de meilleures analyses de parcs et préparer des plans d’actions par entité client sur 2020, voire 2021. Nous nous concentrons aussi sur notre outil informatique et poursuivons les projets de développement en cours.

Enfin, nous mettons en place une action souhaitée par le groupe Engie : le prêt de certains de nos véhicules aux personnels hospitaliers. Nous avons un grand nombre de volontaires parmi les titulaires de véhicules de fonction.

Comment anticipez-vous la fin du confinement ?

Nous nous mettons en ordre de bataille et commençons à préparer les plans de reprise d’activité (PRA). Les délais de livraison vont se rallonger énormément. Nous travaillons sur des plans d’avenants en vue de prolonger nos contrats de location longue durée de façon massive. Nous allons ainsi conserver plus longtemps les véhicules qui devaient être restitués ces jours-ci et dans les prochaines semaines.

Nous avions stoppé les commandes la première semaine pour nous concentrer sur l’organisation de l’activité. Nous les avons rouvertes après nous être assurés que les loueurs et les constructeurs pouvaient les enregistrer. De plus, nous anticipons encore plus les commandes que d’habitude afin de ne pas être les derniers dans le flux et éviter une charge importante de travail pour rattraper les retards.

Ce confinement va également faire évoluer nos manières de travailler : nous nous apercevons qu’il est possible d’être efficace sur les dossiers importants en télétravail, même si nous ne passerons pas à 100 % de télétravail.

La flotte d’Engie solutions en chiffres

  • 27 000 VP et VUL de moins de 3,5 t
  • 21 600 VU et engins de plus de 3,5 t

PARTAGER SUR