Coronavirus : le marché européen du VN chute de 55,1 % en mars

- 55,1 %, soit 567 308 véhicules neufs immatriculés. Voici en deux chiffres le bilan de mars 2020 sur le marché automobile européen d’après les chiffres de l’ACEA.

759
Marché européen mars

Selon des données récemment publiées par l’ACEA (Association des constructeurs européens d’automobiles), le marché des véhicules dans l’Union européenne (hors Royaume-Uni) s’est effondré de 55,1 % en mars du fait de la crise liée à l’épidémie de coronavirus. « Avec les mesures de confinement prises dans la plupart des marchés depuis la mi-mars, la grande majorité des distributeurs ont été fermés durant la seconde partie de mars », note l’ACEA. Avec pour conséquence une chute de la demande : 1 264 569 immatriculations avaient été enregistrées en mars 2019 ; le chiffre s’est élevé à 567 308 unités en mars dernier.

L’ACEA souligne également que tous les grands marchés européens ont été touchés. La baisse a été la plus forte en Italie à – 85,4 %, soit 28 326 immatriculations (194 302 en mars 2019). En France, ce repli a atteint ‐ 72,2 % et ‐ 69,3 % en Espagne. Le chiffre reste un moins élevé en Allemagne à – 37,7 %.

Sur le premier trimestre 2020, la baisse s’est élevée à – 25,6 % dans l’Union européenne, soit ‐ 35,5 % pour l’Italie, ‐ 34,1 % pour la France, ‐ 31 % pour l’Espagne et ‐ 20,3 % pour l’Allemagne.

Notre précédente brève sur les chiffres de l’ACEA

Marché européen mars

 

PARTAGER SUR