Coronavirus : le transporteur Mousset adapte son activité

Groupe de transport diversifié, Mousset a transféré 70 de ses conducteurs sur ses activités de transport d’animaux, de collecte de lait et d’alimentation animale. Ce qui compense les arrêts de ses activités industrielles et le ralentissement de la livraison urbaine de produits finis en tri-température.

1059
Coronavirus Mousset
Transport laitier

Le Groupe Mousset (Essarts-en-Bocage, 85) s’est diversifié de longue date dans le transport industriel : BTP, TP, produits de menuiserie et livraison urbaine de produits en tri-température. Mais il pratique toujours le transport de « Cour de ferme » de ses débuts, un terme désignant la collecte de lait, le transport de volailles vivantes et d’aliments animaliers. Son chiffre d’affaires atteint désormais 220 millions d’euros pour 1 500 véhicules moteurs.

Ralentissement des activités industrielles

Avec le confinement provoqué par la pandémie de covid-19, le groupe a vu ses activités industrielles s’arrêter tour à tour et la livraison urbaine de produits finis sous température dirigée ralentir. À l’inverse, le transport de Cour de ferme a connu un pic de demandes que le transporteur a compensé en transférant rapidement 70 de ses conducteurs industriels sur cette activité. Le groupe a anticipé dès février les besoins en masques et en gel hydroalcoolique et ses activités ont trouvé leur rythme de croisière, avec seulement quelques conducteurs en chômage technique.

La cellule de crise mise en place s’active aussi au quotidien pour trouver du fret de retour pour les camions, une mission compliquée par le manque d’offres et une forte baisse des prix. Pour autant, le groupe ne suspendra pas ses commandes de véhicules, ceux-ci étant faits sur mesure et commandés avec une anticipation de 12 à 14 mois.

Voir notre brève sur les prix de revient du TRM pendant le confinement

PARTAGER SUR