Coronavirus : le Sénat réclame en vain une aide pour les transporteurs

La Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat a récemment réclamé à Jean-Baptiste Djebbari des masques et des aides d’urgence pour le transport qui supporte financièrement le confinement. Sans vrai résultat.

868
Sénat aide transport

Les sénateurs de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable que préside Hervé Maurey ont interpellé Jean-Baptiste Djebbari, le 10 avril, pour savoir ce qu’il prévoit pour pallier aux conditions de travail impropres et coûteuses que vivent les transporteurs assurant la continuité de l’approvisionnement. À leur demande de fourniture de masques aux conducteurs, le secrétaire d’État aux Transports a répondu par la promesse d’une stratégie de déconfinement conçue avec les transporteurs, qui permettra « une reprise progressive du trafic, avec le maintien des mesures de distanciation sociale et l’approvisionnement des personnels en masques ».

Décarbonation plutôt que refinancement

En fait d’aides en trésorerie destinées à compenser les opérations non rentables effectuées pour l’approvisionnement des populations, le secrétaire d’État n’a prévu qu’un remboursement anticipé de la TICPE et un taux réduit du gazole à la pompe. Enfin, le volet transport ambitieux que réclament les sénateurs pour soutenir le transport lors du déconfinement s’est traduit chez le secrétaire d’État par l’utilisation de la crise comme « catalyseur de la décarbonation du secteur des transports » à travers le Green Deal européen et le Plan de relance français en faveur du ferroviaire. À ses yeux, le rapatriement de l’industrie automobile en France constituera aussi une solution. En d’autres termes, les entreprises de transport routier attendront leur compensation financière.

Voir notre brève sur les prix de revient du TRM pendant le confinement

PARTAGER SUR