Coronavirus : Volkswagen évoque une reprise très prudente

« Pour la reprise de la production chez Volkswagen, la santé prime sur la rapidité » : c’est ainsi que débute un récent communiqué de presse rendu public par le groupe Volkswagen.

1005
Coronavirus Volkswagen

Ce communiqué évoque une reprise de la production en plusieurs étapes : « Des précautions maximales seront appliquées pendant la phase 1, précautions qui seront progressivement réduites jusqu’à la reprise normale de l’activité au cours de la phase 4. Les transitions feront l’objet d’un accord entre la direction et le comité d’entreprise », poursuit le communiqué. Qui énumère une liste précise de mesures de distanciation et d’hygiène : obligation de porter une protection sur la bouche et le nez dans certaines zones lorsque la distance minimale de 1,5 m ne peut pas être respectée, intervalles de nettoyage harmonisés, séparation des équipes afin d’éviter tout contact et obligation pour les employés de prendre personnellement leur température avant le début de chaque journée de travail. Soit, selon le groupe, des modifications qui concernent plus de 90 domaines thématiques.

Une reprise en quatre phases

Pour la production, « en coopération étroite avec le comité d’entreprise, des équipes d’experts ont adapté et, dans certains cas, largement modifié les processus. » Ce qui suppose, durant la phase 1, une production plus lente qu’à l’accoutumée. « Outre la modification des procédures qui prendront plus de temps, les cycles de travail seront optimisés afin de garantir le respect des distances et de minimiser les contacts. »

Pour leur part, les départements administratifs connaîtront des ajustements dont certains déjà testés en pratique dans le département du développement technique. Avec par exemple des horaires variables qui pourront s’étendre si nécessaire « pour garantir des intervalles de temps dans les zones indirectes. » Et autant que possible, les employés en télétravail sont invités à rester chez eux. Des règles qui concernent aussi les prestataires de services et partenaires externes.

Les composants à la manœuvre

À noter que des unités de la division Components, qui ont conservé en partie leur activité, « élargiront leurs opérations à compter de mardi prochain afin d’assurer l’approvisionnement en composants des usines chinoises », soit 1 700 personnes concernées. « En dehors de ces opérations, la production des usines de véhicules et de pièces reste suspendue », conclut le communiqué.

PARTAGER SUR