Optimiser le coût de la recharge électrique d’un véhicule à domicile

Le cabinet de conseil en management Colombus Consulting a fait paraître une étude portant sur l’optimisation des coûts de la recharge électrique à domicile.

2356
Recharge électrique

Dans un contexte de plus en plus favorable aux véhicules électriques, le cabinet de conseil en management Colombus Consulting publie une étude sur l’optimisation du coût de la recharge des véhicules électriques à domicile. Celle-ci relève notamment que le passage à une offre heures pleines/heures creuses pour l’usage d’un véhicule électrique permet de réaliser une économie de 30 euros par an en moyenne, soit 5 % de la facture d’électricité annuelle. De même, en décalant certains usages domestiques en heures creuses, une économie supplémentaire de 100 euros par an peut être atteinte.

Colombus Consulting identifie ainsi cinq types de pilotage de la recharge à domicile susceptibles d’optimiser les coûts (voir le schéma ci-dessous) :

– Le pilotage local simplifié : la recharge du véhicule est décalée dans le temps selon un programme tarifaire prédéfini (smart charging).

– Le pilotage local complexe : la recharge du véhicule est modulée dans le temps et en puissance.

– L’effacement de la consommation : la recharge du véhicule est délestée (suppression de l’alimentation électrique) ou écrêtée (limitation de l’appel de puissance).

– Le vehicule-to-home (V2H) ou vehicule-to-building (V2B) : l’électricité stockée dans le véhicule est restituée à la maison ou au bâtiment pour d’autres usages électriques.

– Le vehicule-to-grid (V2G) : l’électricité stockée dans le véhicule est restituée directement ou indirectement au réseau électrique.

Recharge électrique

Des offres peu adaptées à la mobilité électrique

Selon Colombus Consulting, les offres spécifiques pour les véhicules électriques sont encore peu développées chez les fournisseurs d’énergie. Certaines comprennent des heures dites « super creuses », avec un tarif avantageux pendant quelques heures par nuit, mais au prix d’un surcoût sur les tarifs HP et HC. Dans ce cas, un consommateur moyen roulant 35 km par jour et consommant 5 000 kWh par an ne pourra pas réaliser d’économies. Ce type d’offre s’adresse donc au marché de niche des grands rouleurs.

Rémunérer le décalage des charges

Colombus Consulting encourage ainsi les acteurs de l’écosystème à travailler ensemble pour proposer des offres de recharge plus intelligentes, qui permettent de prédire et de lisser la charge des consommations des foyers. Le cabinet insiste également pour que les fournisseurs d’électricité proposent des offres rémunérant plus fortement le décalage des charges. Il s’agit de fournir des calendriers spécifiques basés sur les compteurs communicants. Mais aussi de proposer une offre marketing et une offre client adaptées aux enjeux de la mobilité électrique.

Définir la tarification de la recharge publique

Les fournisseurs doivent aussi inciter les clients à mieux anticiper leurs besoins de recharge. Pour la recharge hors domicile, le développement d’offres nécessite une coordination entre les acteurs, opérateurs de recharge et collectivités (ou parkings et autres centres commerciaux), afin de trouver le bon modèle de tarification. Colombus Consulting suggère que celui-ci soit basé sur la puissance soutirée, la durée de la recharge, la durée de stationnement ou un mix entre les trois. Ce tarif pourrait également varier en fonction du lieu ou du moment choisi dans la journée. Enfin, l’étude rappelle que le partage des données reste essentiel à la construction des modèles tarifaires.

Le dernier article sur la recharge électrique

PARTAGER SUR