Covid-19 – Jérémy Ghienne, JG Électricité : « Nous nous sommes adaptés pour respecter les mesures barrières »

La société d’installation électrique JG Électricité poursuit ses activités pendant le confinement en respectant les mesures barrières, malgré des difficultés pour l’entretien des véhicules et des formalités administratives.

1783
JG Électricité

Jérémy Ghienne, fondateur, JG ÉlectricitéJérémy Ghienne est gérant de JG Électricité et JG Ingénierie.

Quels ont été les effets des mesures de confinement sur votre activité ?

Notre activité n’a pas été trop touchée par le confinement. Nous travaillons avec des professionnels et des industriels et nous aurons un peu de retards dans les travaux sur les sites qui ont fermé comme ceux de Renault et PSA. En outre, de nombreux sites restent ouverts, notamment en Belgique, et toutes mes équipes sont à pied d’œuvre. L’électricité reste en effet une priorité.

Comment travaillent les salariés ?

Nous nous sommes adaptés pour respecter les mesures barrières. Nous ne nous déplaçons plus qu’à deux, voire à un seul par véhicule. Si nous n’avons pas de matériel à transporter, nous privilégions l’usage des VP avec un collaborateur à l’avant et un à l’arrière en quinconce. Nous mettons également des masques à disposition. Nous avons reçu l’ordre sur certains chantiers de nettoyer les poignées de porte et les outils à chaque toucher, mais ce n’est pas évident.

Comment avez-vous adapté la gestion de la flotte ?

Comme la société a été placée en redressement il y a un an et demi suite à un impayé, nous n’allons pas renouveler tout de suite les véhicules qui sont encore récents. Ceux-ci ont été achetés en crédit-bail sur quatre ans à la même période et nous n’en avons plus qu’un à finir de payer. Ils ont en tout parcouru entre 120 et 140 000 km chacun, sachant que nous nous déplaçons en moyenne entre 50 et 70 km autour de l’entreprise, ce qui reste peu pour des diesel. Nous comptons donc les conserver en les entretenant.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

Alors que les garages sont fermés durant le confinement et que les véhicules sont désormais hors du champ de garantie, nous effectuons actuellement l’entretien nous-mêmes en faisant livrer le matériel nécessaire. Nous attendons encore un certain nombre de pièces qui tardent à arriver. Pour les trois véhicules qui doivent passer prochainement au contrôle technique, nous bénéficierons du report de validité de trois mois octroyé par le gouvernement. Mais la principale difficulté concerne les formalités administratives que l’on nous impose et qui changent toutes les semaines. Nous avons toutefois la chance de pouvoir continuer à travailler et de verser leur salaire complet à nos équipes.

Comment anticipez-vous la fin du confinement ?

J’espère que les choses reviendront rapidement à la normale, mais au vu de l’ampleur de la crise cela m’étonnerait sincèrement et l’avenir reste incertain.

La flotte de JG Ingénierie en chiffres

  • 6 véhicules en parc dont 4 VUL de type Trafic et Kangoo et 2 VL, en diesel et en crédit-bail sur quatre ans
  • 2 véhicules aux frais kilométriques

 

PARTAGER SUR