Covid-19 : l’ACEA demande un soutien financier immédiat

L’association des constructeurs automobiles européens (ACEA) demande un soutien financier immédiat à l’échelle nationale et européenne à destination des entreprises automobiles, leurs fournisseurs et leurs concessionnaires.

985
covid-19 ACEA

« Il est clair qu’il s’agit de la pire crise qui ait jamais touché l’industrie automobile », a déclaré Eric-Mark Huitema, directeur général de l’ACEA. La plupart des membres de l’association ont déjà annoncé des fermetures temporaires d’usines en raison de l’effondrement de la demande, des pénuries d’approvisionnement et des mesures gouvernementales, mais aussi face à des cas d’infection au covid-19 chez leurs employés.

Or, l’Union européenne compte pas moins de 229 usines d’assemblage et de production qui emploient 1,6 million de personnes et le secteur automobile y représente 13,8 millions d’emplois. L’ACEA appelle donc à la mise en place de mesures concrètes pour éviter « une perte permanente d’emplois, de capacité, d‘innovation et de recherche » et demande à ce que l’Europe se prépare à stimuler la reprise du secteur. « Nous sommes prêts à travailler avec la Commission européenne, les gouvernements nationaux et les autres parties prenantes, affirme Eric-Mark Huitema.

En parallèle, l’ACEA rappelle qu’il est nécessaire de maintenir la production et la fourniture de pièces de rechange ainsi que les réseaux d’entretien des véhicules, non seulement pour le maintien de la logistique vitale, mais aussi pour le travail des services d’urgence comme les ambulances, les pompiers, les forces de l’ordre et les organisations de secours.

PARTAGER SUR