Coyote lance son alerte Passage à niveau

Le spécialiste de l’information automobile Coyote propose désormais son alerte Passage à niveau, créée en collaboration avec SNCF Réseau.
1543
Coyote Passage à niveau

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Chaque jour, 16 millions de véhicules franchissent l’un des 15 000 passages à niveau répartis sur le territoire national. Même si des actions de sécurisation et des opérations de sensibilisation ont été menées, près d’une centaine de collisions sont encore à déplorer sur ces zones chaque année. Selon SNCF Réseau, en 2019, ces collisions ont coûté la vie à vingt personnes. Si les causes de ces accidents sont nombreuses, le manque de vigilance et le comportement inadapté sont pointés dans la grande majorité des cas.

Coyote et SNCF Réseau s’associent

Pour renforcer la sécurité à l’approche de ces zones à risque, Coyote s’est associé à SNCF Réseau pour lancer une nouvelle alerte pour les passages à niveau. Pour alimenter son application, le spécialiste de l’information automobile s’appuie sur les données de SNCF Réseau disponibles en open-data et sur le travail de ses équipes de développement. Grâce à ce partenariat, les 5 millions de membres de la communauté de Coyote reçoivent une alerte à l’approche du passage à niveau et peuvent anticiper ces croisements délicats entre route et voie ferrée.

Plus concrètement, les utilisateurs de Coyote pourront visualiser l’emplacement des passages à niveau via une icône sur la carte. Ensuite, plusieurs centaines de mètres en amont, ils reçoivent l’alerte en plein écran accompagnée d’un message sonore : « Prudence, passage à niveau » Ce dispositif vient en complément de la signalétique déjà présente (panneaux, feux, etc.) et permet de renforcer la prévention.

Des alertes pour la sécurité

Cette fonctionnalité s’inscrit dans la continuité du programme d’alertes contextualisées lancé fin 2019 par Coyote. Le prestataire a déjà à son actif un dispositif de sécurité prédictive pour prévenir les conducteurs à l’approche d’un virage dangereux. L’été dernier, l’entreprise a également lancé une alerte avec Autoroutes Trafic pour indiquer les positions des véhicules et personnels en intervention sur les autoroutes françaises (voir la brève). Autant d’alertes pour faire baisser la sinistralité et lutter contre le risque routier, première cause de mortalité au travail.