Coyote s’attaque au marché des flottes

Avec la récente acquisition de Traqueur, spécialiste de l’antivol connecté, Coyote, pour sa part spécialiste des alertes de danger, vise clairement la clientèle des flottes.

1876
Coyote flottes
Coyote interface Nav+

Avec l’intégration de la centaine de salariés Traqueur, Coyote complète son offre de services connectés, avec des applications spécifiques pour la gestion à distance des flottes d’entreprise avec géolocalisation (modes vie privée/publique) et tracking en cas de vol. Le tout est proposé avec différentes options (voir aussi la brève).

Le système propose également une alerte vigilance en cas de vitesse non adaptée au contexte, une alerte somnolence ainsi qu’un score de conduite calculé selon un algorithme spécifique validé par les centres de formation Conduire Juste. Coyote Business cible des parcs de 10 à 100 véhicules.

Un système d’alertes éprouvé

Tous les gros rouleurs connaissent les alertes de zones de danger proposées depuis des années par Coyote. Ils sont 5 millions en Europe à recourir à ce service de la société française. Qui s’appuie sur le maillage routier permanent de ses utilisateurs très actifs pour signaler tout type de danger… et bien évidemment, les contrôles de vitesse. Un service payant (12 euros/mois) mais sans publicité et une garantie de protection des données qui résiste aux concurrents gratuits comme Waze.

Le système évolue donc avec de nouveaux services dont « Mes Stats Coyote », pour quantifier la conduite (distance parcourue, temps de conduite, temps dans les bouchons, vitesse moyenne, etc.). Ou encore des informations sur les parkings avec la base de données Parkopedia.

Le Nav+, nouveau terminal de navigation

Un nouveau terminal de navigation rejoint aussi la gamme, le Nav+, que nous avons pu essayer sur quelques milliers de kilomètres. C’est un boîtier GPS ressemblant à ceux de la concurrence, avec une navigation avec info trafic et une excellente cartographie fournie par Here. Un peu moins efficace au moment de rentrer les destinations et moins malin parfois que Waze pour trouver des itinéraires bis, il a en revanche l’immense avantage d’intégrer les précieuses alertes, très fiables et rassurantes. Mais si le bel écran de 5,5 pouces est très réactif et l’ensemble bien présenté, le prix de 349 euros TTC (hors abonnement) doit se battre face à l’application smartphone gratuite.

Le dernier dossier sur la télématique embarquée

PARTAGER SUR