Crédit mobilité et FMD : un démarrage encore modeste

Les substituts à la voiture que sont le crédit mobilité ou le forfait mobilités durables (FMD) semblent encore avoir du mal à convaincre les entreprises. Pourtant, ces dispositifs remportent l’adhésion des entreprises qui y font appel, mais aussi celle de leurs salariés. Avec des économies à la clé et un apport en termes d’image et de marque employeur.
- Magazine N°279
2196
Mobilité partagée

En entreprise, les alternatives à la voiture devraient avoir l’avenir devant elles. Mais la plupart des employeurs ne s’impliquent pas vraiment. « Ces “services mobilité“, de type crédit mobilité ou FMD, concernent peu mes clients, explique Marie-Hélène Benarouch, consultante achats et mobilité opérationnelle pour le cabinet de conseil DB Consulting. Je leur parle du crédit mobilité. Ils écoutent mais demeurent, la plupart du temps, attachés aux bons vieux SUV synonymes de reconnaissance sociale ».

« Quant au FMD, il est facultatif et mes clients ne sont pas prêts. C’est coûteux et compliqué administrativement. Le FMD touche avant tout...