Les pièges du crédit-mobilité

Le crédit-mobilité est séduisant… sur le papier. Mais, si l’on n’y fait pas attention, cette solution peut se faire plus onéreuse que la voiture de fonction.
- Magazine N°270
1268

Le diable se niche en effet dans les détails. De fait, le crédit-mobilité se complique lorsqu’il est offert à un collaborateur un peu mobile. Il peut s’agir d’un cadre ayant des obligations professionnelles hors de sa ville de travail. Comme un financier qui doit se déplacer d’une région à l’autre.

Son crédit-mobilité se scinde alors en deux. La première partie concernera les trajets professionnels ; le montant dépensé n’est alors pas fiscalisé. L’autre aura trait à tout ce qui appartient à ses déplacements personnels, vacances et loisirs compris. Les sommes engagées sont alors fiscalisées. Mais que se passe-t-il si la réunion de ce...

PARTAGER SUR