Crit’Air : le sésame urbain

Opérationnel dans quelques villes de l’Hexagone dont Paris et Grenoble, le principe des vignettes Crit’Air va s’étendre rapidement à d’autres agglomérations. Un système qui vise à écarter progressivement les catégories de véhicules parmi les plus polluantes. Un système qui suppose également, pour les entreprises concernées, de s’organiser en amont.

- Magazine N°244
774
Vignette_CRIT_air_Visuel

Se procurer des vignettes Crit’Air est simple sur le papier. Il suffit de les commander auprès du ministère de la Transition écologique et solidaire ; chaque vignette coûte 3,11 euros, 3,62 euros avec le coût postal. Mais les choses peuvent se compliquer avec des volumes importants : il faut penser à acheter la bonne vignette pour le bon véhicule et l’acheminer à l’utilisateur final. Pour ce faire, un « Espace Flotte Entreprises et Administrations » existe sur le site www.certificat-air.gouv.fr.

« Nous avons opté pour équiper l’ensemble de la flotte de vignettes Crit’Air, que les véhicules circulent dans les zones réglementées ou non », explique...