CSIAM : un marché du VI en bonne santé en 2018

Le rapport CSIAM de début 2018 dévoilé le 8 juin présente un marché du véhicule industriel en pleine croissance. Selon ces chiffres, les tracteurs et les porteurs lourds ont été les moteurs de cette progression.

1245
CSIAM véhicule industriel VI
De nombreux porteurs lourds ont été immatriculés afin d'alimenter la demande du BTP CC

Un marché du véhicule industriel en croissance continue. C’est le constat de la Chambre Syndicale Internationale de l’Automobile et du Motocycle (CSIAM) le 8 juin. 22 200 VI neufs ont été immatriculés en France pendant les cinq premiers mois de 2018, soit une croissance de 7,2 % par rapport à la même période de l’année dernière. Selon les chiffres de la CSIAM, le marché des porteurs a augmenté de 4,3 %, pour un total de 9 900 unités. La chambre syndicale a cependant précisé que cette croissance provenait exclusivement des porteurs lourds de plus de 16 tonnes qui ont affiché une croissance de 10 %. Ces ventes proviendraient du domaine du BTP et de la construction. Les immatriculations des véhicules de distribution urbaine ont continué de chuter en 2018, comme elles le font depuis 2001.

Un segment cars et bus en déroute

Les tracteurs se sont, quant à eux, bien vendus début 2018. La CSIAM a en effet relevé une croissance de 10,1 %, soit plus de 12 200 mises à la route. Cette progression s’inscrit dans la tendance de ces dernières années, et conforte les tracteurs comme les véhicules dominants du marché des VI avec 56 % du total des ventes. Au contraire, le grand perdant de cette étude est le bus : seulement 348 de ces véhicules de transport ont été immatriculés, soit une baisse de 27 %. Le segment cars est resté stable avec 1 543 mises à la route. En conséquence, l’activité bus et cars a été tirée vers le bas et a perdu 5,2 % pour descendre à 1916 immatriculations.

PARTAGER SUR