Dacia Duster : l’outsider

Plus plaisant à conduire que la première génération, le nouveau Duster de Dacia vient titiller les SUV du segment C avec un argument de poids : ses tarifs.

- Magazine N°236
3467
Dacia DUSTER

Peu présent dans les entreprises, Dacia n’en attire pas moins les professionnels – artisans, commerçants et professions libérales. Mais ce dernier Duster pourrait bien accéder aux flottes, tant il se rapproche des SUV du segment C, à commencer par ses cousins Kadjar et Qashqai.

De « low cost », le Duster n’a gardé que les tarifs à partir de 11 990 euros TTC. Et il assure l’essentiel : un design séduisant, une qualité de finition intérieure rigoureuse malgré des plastiques durs, et des équipements à la hauteur. La finition Prestige dispose de la climatisation automatique, du régulateur de vitesse ou encore de la navigation et des caméras de vision à 360 °. À bord, la plus belle surprise vient de la nouvelle planche de bord, massive et anguleuse, qui rappelle le style robuste des Land Rover. L’ergonomie au poste de conduite s’améliore avec une assise plus longue, un accoudoir et un volant désormais réglable en profondeur.

Une nouvelle planche de bord

Dommage que l’écran central de navigation soit placé trop bas sous les aérateurs, d’autant qu’il n’y a pas de rappel des informations GPS dans le combiné d’instrumentation.

En revanche, on ne se plaindra ni du frein avant manuel à l’ancienne, ni des nombreux rangements dans l’habitacle (27 l au total), notamment sous le siège passager et dans les portes arrière. Mais l’habitabilité ne progresse pas : l’espace aux jambes à l’arrière reste un peu juste pour les grands gabarits. Et le volume de coffre, à 445 l, perd quelques litres du fait du dessin de la soute.

Dacia a revu l’isolation phonique de son best-seller qui se fait plus reposant sur de longs trajets. La nouvelle direction électrique, asservie à la vitesse et plus assistée, offre aussi plus de confort et de précision. L’agrément de conduite y gagne énormément alors que le Duster reste léger (1,2 t) et bien suspendu, malgré un châssis inchangé.

Les motorisations sont reprises de la précédente mouture dont le très sobre dCi de 110 ch (4,4 l/100 km NEDC, 115 g). Un peu sonore dans les tours, ce bloc remplit son rôle et se marie bien avec la boîte automatique à double embrayage EDC à 6 rapports, douce et précise. Encore plus plaisant à l’usage, l’essence 1.2 TCe de 125 ch constitue une bonne alternative mais avec une consommation en hausse (6,2 l/100 km, 138 g). Tous ces moteurs peuvent être associés aux quatre roues motrices (2 000 euros en option). Comptez à partir de 19 950 euros TTC pour la version essayée, soit le dCi 110 ch BVA6-EDC Prestige 4×2.

Valeurs futures
Dacia Duster dCi 110 ch 4×2 Essentiel
Énergie Diesel
Boîte de vitesses Manuelle
Carrosserie Tout-terrain
Cylindrée (cm3) 1 461
CO2 (g/km) 115
Ch din 110
Prix neuf TTC (€) 16 450
Mois 42
Km total 100 000
Valeur reprise TTC (€) 9 098
Valeur reprise 55,3 %
Valeur vente TTC (€) 10 766
Valeur vente 65,5 %
Dacia Duster dCi 110 ch 4×2 Essentiel
Moteur (cm3) 1 461
Puissance/couple (ch/Nm) 110/260
Conso. mixte (l/100 km) 4,4
Émissions de CO2 (g/km) 115
Vitesse maxi (km/h) 171
0 à 100 km/h (s) 11,8
Poids à vide (kg) 1 205
Charge utile (kg) 1 500
Coffre (l) 445
L x l x H (mm) 4 341 x 1 804 x 1 693
À partir de (€ TTC) 16 540

Notre avis

PLUS
Style flatteur • Confort et agrément de conduite • Rapport prix/équipement


MOINS
Habitabilité moyenne à l’arrière • Volume de coffre en retrait • Pas de boîte EDC en TCe

PARTAGER SUR