IAA 2021 Munich : le Dacia Jogger fait son entrée

Avec le Jogger, Dacia fait d’une pierre deux coups en remplaçant la Logan MCV break et la Lodgy par cette Sandero allongée et surélevée.
1504
Dacia Jogger

Le Jogger comble un trou dans la gamme de Dacia, entre la citadine Sandero et le SUV Duster. Dacia a ainsi voulu répondre aux attentes d’une clientèle rétive aux SUV. Mais qui recherche tout de même un vaste espace habitable avec une troisième rangée optionnelle de sièges, et une position de conduite surélevée (garde au sol de 20 cm).

Pour ce Dacia Jogger, l’ensemble est assez réussi visuellement. Et il faut souligner la prouesse de parvenir à un style empreint de légèreté malgré des dimensions très compactes : 4,55 m de longueur, 1,78 m de largeur et 1,63 m de hauteur. Ce break allongé est donc basé sur la récente plate-forme CMF-B de la Sandero, mais avec un empattement porté à 2,90 m. La capacité du coffre est de 708 l en version 5 places et de 160 l en version 7 places, ou 565 l en rabattant les deux sièges de troisième rang (option).

Dacia Jogger, grand break statutaire !

Toute la partie avant jusqu’au pare-brise est commune avec la Sandero, Dacia ne s’en cache pas. Et la planche de bord est tout simplement celle de sa jumelle berline 5 portes. Quant à la partie arrière, un soin particulier a été porté au design des feux et de la découpe du volet de coffre pour une impression, réussie, de grand break statutaire.

Pas de diesel mais du « full hybrid » et du GPL

Pour son lancement en février 2022, ce Dacia Jogger sera emmené par un nouveau 3-cylindres tout alu 1.0 TCe de 110 ch/200 Nm. Il sera complété par le 1.0 TCe 100 ch/121 g carburant au GPL, déjà vu sous le capot de la Sandero et du Duster. Début 2023, une version FHEV sur la base du 1.6 essence Renault E-Tech sera proposée, vue sur la Clio ou le Captur.  Aucun diesel n’est au programme et les prix débuteront à 15 000 euros TTC en finition Essentiel (l’Access est supprimée) en 1.0 Tce bicarburation GPL 5 places.

Dacia Jogger