Dacia Logan Van 1. 5 dCi 70 ch : un prix imbattable

Commercialisée à 8 800 € HT avec le 1. 5 dCi de 70 ch, la Logan Van n’a aucune concurrence ni en termes de prix, ni en termes de prestations utiles. Et il suffit de quelques tours de roues pour convaincre les plus récalcitrants. Reste à décider les acheteurs d’aller chez Dacia.

- Magazine N°146
519
Dacia Logan Van 1. 5 dCi 70 ch

«Vive la crise ! ». Qui aurait pu prédire que non seulement la Dacia Logan et sa petite sœur Sandero trouveraient avec la crise économique une publicité gratuite mais que, en plus, ces véhicules seraient un jour commercialisés en version VUL avec des caractéristiques techniques dignes des meilleurs fourgonnettes ? Renault et sa filiale roumaine Dacia en sont les premières surprises et ravies et comptent bien profiter de ce nouvel argument pour booster leurs ventes.

Et la Logan Van ainsi que son dérivé Pick-up sont bien taillés pour cela. Outre un prix plancher que même Fiat avec sa Strada brésilienne est incapable de tenir, la Logan Van n’est pas une fourgonnette au rabais. A commencer par sa conception qui tient compte de la rusticité de parc auto des pays de l’Est européen où les réparations doivent être simples, peu coûteuses et rapides. Exit donc la direction assistée électrique et retour à la direction assistée hydraulique. La garde au sol est de 155 mm avec des protections sous caisse et les suspensions sont calibrées pour les mauvaises routes de Transylvanie ou du désert marocain. . . Sous le capot, on retrouve le 1. 5 dCi 70 ch pour 160 Nm de couple dès 1 700 tr/mn avec un turbocompresseur et un échangeur. Le tout, autorisant des performances largement suffisantes pour ce type de véhicule, dont des reprises facilitées. Les consommations sont très correctes avec, suivant notre essai sur route avec une charge utile de 300 kg, soit mi-charge avec le conducteur, environ 6 l/100 km. La norme en mixte est à 5,3 l et en ville à 6,2 l.

Du bon et du moins bon

Côté pratique, rien ne manque avec un plancher lavable au jet grâce aux conduits d’évacuation d’eau, une protection en plastique épaisse et, en option, des aménagements et protections en bois, une cloison intégrale (en option) en SMC avec une bonne insonorisation et des crochets d’arrimage. Reste un handicap : le rapport longueur (1 936 mm)/hauteur de chargement (1 040 mm) qui ne permet pas d’entrer debout ou à genoux sans se courber dans le compartiment arrière. Reste alors la solution d’ouverture des portes latérales, qui sont celles de la version VP à ouverture classique. Pas de portes coulissantes, c’est dommage. Mais cela aurait coûté plus cher. En revanche, les deux portes arrières 1/3-2/3 sont pratiques. Ce qui déplaira un peu plus, c’est la position de conduite en hauteur avec un volant non réglable qui est placé beaucoup trop bas pour les grands gabarits. Et les rangements du poste de pilotage sont aux abonnés absents.

Evidemment, la Logan Van est un peu bruyante en accélérations, mais guère plus qu’un Renault Kangoo du même métal. . . Et il n’y a rien à redire au comportement dynamique, ferme sans être raide alors que son concurrent direct au losange avoue, dans les mêmes conditions, une prise de roulis bien trop importante. Bien sûr, il vous faudra vous contenter de l’ABS et le catalogue d’options ne vous proposera pas l’ESP. Mais avouez que pour ce prix-là, il ne faut pas non plus s’attendre à du «premium» ! Et en plus, Dacia offre une garantie 3 ans ou 100 000 km. . . Le Kangoo n’a qu’à bien se tenir !

Notre avis

Bien

Très bonnes capacités de charge

Prestations routières de très bon niveau

Prix ultra compétitif.

A revoir

Portes latérales à ouverture classique

Pas d’ESP

Position de conduite.

PARTAGER SUR