Dacia Spring Electric : une citadine et un VUL

Dacia n’a pas fini de surprendre. Sa Spring Electric se veut la Logan de la voiture électrique. Et en version Cargo, elle devrait être le moins coûteux des utilitaires électriques… ou même thermiques !

512
Dacia Spring Electric

Dacia lance sa Sping Electric. Et le constructeur ne boude plus les professionnels et gestionnaires de flottes automobiles en se tournant vers eux avec une offre double. D’abord, un petit utilitaire électrique 2 places Spring Cargo avec sa grille de séparation. Ce Spring Cargo affiche 800 l de volume de chargement, 1,03 m de longueur intérieure utile et 325 kg de charge utile destinée aux utilisateurs professionnels, entreprises et flottes. Sa version 4 places sera proposée dès cet hiver aux flottes d’autopartage puis, au printemps 2021, au grand public.

Dacia Spring Electric : 295 km d’autonomie en cycle urbain

Dans tous les cas, on retrouve un moteur électrique de 33 kW/44 ch et 125 Nm. Ce moteur est alimenté par une batterie de 26,8 kWh assurant une autonomie en WLTP de 225 km et même 295 km en cycle urbain. On peut gagner 10 % d’autonomie supplémentaire en enclenchant le bouton Eco qui limite la puissance à 23 kW et la vitesse maximale à 100 km/h au lieu de 125 km/h. Le chargeur embarqué accepte du 30 kW en courant continu et jusqu’à 6,6 kW en alternatif.

Le TCO le plus bas du marché

Pas besoin de plus pour la Dacia Spring. Cette petite citadine affiche tout juste 3,73 m de longueur, pour 1,62 m de largeur, 1,51 m de hauteur et 955 kg de poids à vide. La pertinence de sa motorisation électrique ne fait aucun doute pour une circulation en ville. Dacia n’a pas encore dévoilé les prix mais avait déjà indiqué que le tarif serait inférieur à 15 000 euros TTC hors bonus. Et affirme que sa Spring Electric affiche le TCO le plus bas du marché, voitures électriques et thermiques confondues (voir notre brève).

PARTAGER SUR