DAF et Paccar tirent le bilan de l’année 2021

Pour DAF comme pour sa maison-mère Paccar, 2021 a été bénéfique avec des résultats supérieurs à 2020 grâce notamment à la commercialisation de nouveaux modèles.
1872
DAF Paccar 2021
Les performances en consommation des nouveaux DAF XF, XG et XG+ ont renforcé l’attrait de DAF auprès des transporteurs.

En 2021, le pragmatisme industriel a profité à DAF et au Groupe Paccar qui ont conclu l’année en hausse et avec des carnets de commande 2022 pleins. Paccar a réalisé un chiffre d’affaires de 23,52 milliards d’euros, contre 18,73 milliard en 2020, et un bénéfice de 1,85 milliard. De son côté, DAF a produit pour l’Europe 60 000 véhicules industriels, dont 49 000 CF et XF et 11 000 LF, s’arrogeant 15,9 % du marché des plus de 16 t. Le constructeur confirme son leadership sur le marché du poids lourd dans son fief des Pays-Bas (28,5 %), au Royaume-Uni (29,4 %), en Pologne (24,3 %), en Hongrie (24,8 %), en Bulgarie (23,8 %) et au Portugal (19,0 %). En France, il a vendu 5 500 VI, soit autant qu’en 2020 et détient 22 % du marché des groupements de transporteurs.

Aux États-Unis, les nouveaux Peterbilt T680 (photo) et Kenworth 579 avancent une consommation réduite de 7 %.

De nouveaux DAF sobres en carburant

Ces bons résultats viennent du fait que Paccar et DAF ont privilégié l’économie de carburant pour leurs nouveaux poids lourds au gazole. En Amérique du Nord, les nouveaux Kenworth T680 et Peterbilt 579 du groupe affichent une réduction de 7 % de leur consommation. En Europe, DAF a anticipé sur ses nouveaux tracteurs DAF XF, XG et XG+ la nouvelle législation européenne sur la longueur des véhicules. Avec leurs cabines plus longues de 0,16 cm à l’avant (XF) et de 0,16 cm plus 0,33 cm à l’arrière pour les XG et XG+, ces modèles avancent une réduction de 10 % de la consommation, soit « au moins 7 à 9 % de CO2 », selon le groupe Mauffrey qui a reçu ses premiers exemplaires. Ces performances ont séduit les transporteurs et contribué à remplir le carnet de commandes de DAF, Peterbilt et Kenworth pour 2022. Au point que DAF prépare pour le second semestre un camion de distribution conçu sur le modèle des nouveaux XF, XG et XG+.

Moteur à hydrogène pour le XF

Le groupe a aussi présenté des véhicules à énergie alternative prometteurs. Aux États-Unis, Paccar a lancé ses premiers Kenworth et Peterbilt électriques à batteries et teste déjà des modèles autonomes de niveau 4, ce qui intéresse particulièrement le marché américain. En Europe, DAF a validé ses modèles CF et LF électriques et a développé pour le XF un moteur à combustion à hydrogène, moins onéreux que la pile à combustible et consommant un hydrogène moins cher. Tous ces véhicules sont sécurisés par la plate-forme télématique DAF Connect.

Pour verdir son tracteur XF, DAF a conçu un moteur à combustion à hydrogène.

Financements et formations

Le résultat de Paccar Financial Services, qui a adapté ses offres de financement aux difficultés suscitées par la pandémie, a aussi apporté sa contribution. Cette entité a réalisé un chiffre d’affaires de 1,69 milliard de dollars en finançant l’achat, la réparation et la maintenance de 204 000 moteurs ou remorques à travers le monde, dont 55 000 en Europe. Elle a aussi adapté ses offres au marché des véhicules d’occasion, finançant 40 % des VO, dont ceux de l’offre First Choice de DAF en Europe.


Paccar Financial Services finance les offres First Choice des VO DAF.
PARTAGER SUR