Daimler Truck va lancer son eActros en 2021

Daimler Truck a récemment annoncé la commercialisation des porteurs eActros BEV dès 2021 et la conception d’un camion longue distance à pile à combustible pour 2024.

912
eActros
L’eActros électrique (BEV) à batteries sera produit en série à partir de 2021.

Daimler Truck va lancer la production des porteurs eActros électriques à batteries dès 2021. Mais aussi celle d’un prototype d’eActros longue distance à pile à combustible à hydrogène en 2024. Une annonce faite en septembre dernier par Martin Daum, président de Daimler Truck. Sous le parrainage du ministre allemand du transport, Andreas Scheuer.

4,1 milliards d’euros pour les infrastructures de recharge

« L’ensemble du gouvernement pousse en avant la technologie électrique à hydrogène pour les poids lourds avec 809 millions d’euros de subventions. De plus, 4,1 milliards d’euros ont été alloués pour développer les infrastructures de recharge des véhicules électriques et à hydrogène, ainsi que les infrastructures routières sur le territoire. Nous préparons l’Allemagne au futur pour compenser les dégâts que la pandémie de covid-19 a causés sur l’industrie automobile », a précisé le ministre.

eActros : production en série en 2021

Au chapitre du présent proche, le porteur eActros à batteries (BEV), en deux ou trois essieux, sera supérieur au prototype actuellement testé, avance le constructeur. Ce qui concerne autant la motorisation que la sécurité et l’autonomie. Cette dernière devrait donc dépasser les 200 km, sans que le constructeur précise de combien. Le véhicule déplacera cependant la même charge utile que son homologue diesel.

En 2022, l’eEconic BEV verra à son tour le jour, modélisé à partir de l’eActros pour le marché des bennes à ordures ménagères (voir notre brève). Pour les deux véhicules, la commercialisation s’accompagnera d’un écosystème incluant de la formation aux conducteurs ou des conseils en matière de mobilité électrique et d’analyse d’itinéraires. Elle comprendra aussi de la recherche de subventions et un apport de formulations pour la tarification des infrastructures.

Électrique et thermique côte à côte

Les deux véhicules seront montés au sein de l’usine Daimler de Wörth am Rhein, sur deux lignes de production contiguës aux chaînes de montage des VI thermiques. Le constructeur souhaite donc que la structure de base reste la même pour tous ses véhicules. Il veut aussi rendre expertes ses équipes de montage des véhicules électriques dans le domaine des systèmes à haute tension, qui caractérisent les batteries et les camions électriques. Enfin, Daimler ambitionne d’alimenter toutes ses usines en énergies neutres en CO2 à partir de 2022.

eActros
Un prototype de l’eActros LongHaul à hydrogène (FCEV) entrera en test en 2024.

En attendant l’hydrogène

À plus long terme, le futur s’inscrira sous le signe de l’hydrogène. Un avenir qui passe par l’eActros LongHaul, un véhicule électrique à pile à hydrogène (FCEV). Directeur du développement de Daimler Truck, Sven Ennerst a assuré que ce véhicule tracterait une semi-remorque avec 44 t de PTRA, pour une charge utile de 25 t. Ses deux réservoirs d’hydrogène cumuleraient au moins 40 kg d’hydrogène liquide pour alimenter dix batteries de 70 kWh. Ces dernières alignent une puissance de 700 kW pour une autonomie de 500 km. Avec des batteries préalablement chargées, l’autonomie atteindrait 1 000 km.

Cependant, il faudra attendre au moins quatre ans avant de voir le véhicule en déplacement opérationnel. Ce laps de temps sera nécessaire à la joint-venture Daimler Truck-Volvo Trucks pour mettre au point un véhicule prototype neutre en CO2, équipé d’une pile à combustible résistante aux hivers nord-européens et qui bénéficiera d’une alimentation en hydrogène vert (voir notre brève).

 

eActros
La technologie de l’eActros LongHaul FCEV avec le moteur électrique sous la cabine, la pile à combustible verticale à l’arrière du tracteur, les batteries au niveau des essieux et les deux réservoirs d’hydrogène entre les roues.
PARTAGER SUR