Daimler Trucks, Volvo et Traton préparent un réseau européen de recharge électrique

Daimler Trucks, Volvo Group et Traton Group s’engagent dans une joint-venture. Objectif : créer d’ici 2027 un réseau européen de 1 700 points de recharge pour poids lourds électriques.
1119
Daimler Trucks Volvo Traton recharge
La joint-venture entre Daimler, Volvo et Traton créera 1 700 points de recharge électrique pour poids lourds en Europe d’ici 2027.

Les constructeurs de poids lourds accélèrent l’électromobilité du transport lourd en créant le réseau de recharge électrique dont ils ont besoin pour développer leurs activités électriques. Daimler Trucks, Volvo Group et Traton Group ont ainsi signé le 5 juin un accord non contraignant pour constituer dès 2022 une joint-venture. Dotée d’un budget de 500 millions d’euros, celle-ci établira un réseau européen de 1 700 points de charge électrique pour camions, bus et cars. Complété en 2027, ce réseau sera implanté sur les grands axes routiers et près des zones logistiques, et opéré de façon autonome par la joint-venture.

Un réseau ouvert à tous les poids lourds

L’opération impliquera les filiales MAN et Scania de Traton, Renault Trucks de Volvo et Fuso de Daimler Trucks. Le réseau de recharge sera ouvert à tous les véhicules électriques lourds sans distinction de marque, afin d’accélérer sa création. C’est que l’initiative veut dénoncer la pusillanimité de l’Union Européenne qui réclame l’instauration de ce réseau sans investir dans sa construction, alors que l’Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA) l’a alertée sur la nécessité de créer un réseau européen de 15 000 points de recharge d’ici 2025 et 50 000 points d’ici 2050 pour les seuls besoins de l’électromobilité grand public.

Daimler Trucks Volvo Traton recharge
Les points de recharge seront implantés dans les zones logistiques et sur les grands axes routiers.

Recharges de 350 à plus de 500 kW

« Le futur du transport est électrique et requiert le développement rapide d’un réseau de recharge », justifie Matthias Gründler, P-DG de Traton. « Nous posons les bases dont ont besoin nos clients pour passer à l’électromobilité », ajoute Martin Lundstedt, président et P-DG de Volvo Group. « Atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 est l’objectif des constructeurs. Il est vital qu’une infrastructure idoine soit créée pour accompagner la décarbonation du transport routier », complète Martin Daum, P-DG de Daimler Trucks et président de la branche poids lourds de l’ACEA pour 2021.

Ces partenaires installeront les trois catégories de puissance que l’ACEA a définies : inférieure à 350 kW sur les parkings poids lourds pour les recharges nocturnes ; de 350 à 500 kW dans les zones logistiques ; et plus de 500 kW dans les stations-service pour les recharges rapides.

Daimler Trucks Volvo Traton recharge
L’accord entre les constructeurs développera l’électromobilité chez les transporteurs.

Une électromobilité rendue possible

Responsable achats du groupe Prévoté, Stéphane Bouvry se dit satisfait par cette initiative. « Dans le marché concurrentiel de la transition énergétique, la création de ce réseau de points de recharge constitue l’amorce d’une électromobilité possible. Les constructeurs peineront à tenir leurs délais de décarbonation avant 2040. Ces points de recharge pour poids lourds défendront donc l’électromobilité pour les camions à batteries et pour les camions à hydrogène dont les batteries électriques pourront aussi être rechargées. Cela contribuera aussi à la standardisation de la recharge », conclut-il.

Daimler Trucks Volvo Traton recharge
Pour Stéphane Bouvry, responsable achats de Prévoté, la joint-venture standardisera la recharge électrique.
PARTAGER SUR